Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Roland venge Brandimart. Renaud et Dédain (Roland furieux Valvassori 1566 ch42)
Roland venge Brandimart. Renaud et Dédain (Roland furieux Valvassori 1566 ch42)
Cette notice fait partie d’une série : Lodovico Ariosto, Orlando furioso, Venise, G. A. Valvassori, 1566 in-4° (pièce ou n° 42 / 50)

Datation : entre 1553 et 1566

Source textuelle : Roland furieux, chant 42 (Dédain sauve Renaud de son amour pour Angélique)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola, 10948 RES in-4°
Notice n° A1422   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Roland venge Brandimart (Roland furieux Anvers 1558, ch42) // Roland contre Agramant & Gradasse (Roland furieux Venise Valgrisi 1562, ch42)

Analyse de l’image :
        En bas à gauche, Roland se penche sur le corps de Brandimart que Gradasse vient de tuer avec sa propre épée Durandal (XLI, 99-100). A droite, Roland remonté sur son cheval lève l’épée contre Gradasse (XLII, 9) après avoir tranché la tête d’Agramant, dont le tronc et le chef gisent en bas à droite. Survient alors, au second plan à gauche, un navire qui aborde l’île (st. 23).     La rupture narrative (io non voglio or contare) est marquée par le bras de mer qui sépare la gravure en deux.     [Bradamante se lamente de l’indifférence de Roger, et Renaud des amours d’Angélique. Renaud demande à Maugis son aide de magicien.]     Au fond, sur la gauche, Renaud, portant sur son dos un monstre fuit à cheval vers la montagne (st. 50-52). Face à Renaud se dresse un chevalier (st. 53), qui vient à son secours.     [Ce chevalier ne révèle son nom qu’après que Renaud a bu à la fontaine de désamour, se libérant ainsi de sa passion pour Angélique : c’est Dédain. Renaud part alors pour l’Inde, non pour retrouver Angélique, mais pour y récupérer Bayard. En route, un chevalier l’invite dans son château, dont la description occupe toute la fin du chant XLII. Le seigneur du lieu propose à Renaud de boire au hanap magique, qui lui révèlera si sa femme Clarice lui est fidèle.]


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Benoît Tane
Traitement de l’image : Photographie numérique
    Commande n°
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/06/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 26/11/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.