Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Suicide d’Arrie (Nouvelle Héloïse, Barbier 1845 LIII21) -
Suicide d’Arrie (Nouvelle Héloïse, Barbier 1845 LIII21) - Graveur : Brugnot (graveur du XIXe siècle)

Cette notice fait partie d’une série : Rousseau, La Nouvelle Héloïse, Paris, Barbier, 1845
Datation : 1845

Source textuelle : Rousseau, Julie ou La Nouvelle Héloïse (1761) III L21

Sujet de l’image : Sujet historique. Arria et Poetus (42 apr. JC)

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola, L 316 (1-2)
Notice n° A1709   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Suicide de Caton (Nouvelle Héloïse, Barbier 1845 II11) - Wattier // Viol et suicide de Lucrèce (Gottfrid, Historischer Chronik, éd. de 1674) // Le Suicide de Lucrèce - Rembrandt

Analyse de l’image :
    Saint-Preux évoque dans une lettre à Milord Edouard des suicides de femmes: Arrie, Eponine, Lucrèce (NH, IIIeme partie, Lettre 21 p. 381). Le symbole placé au-dessus du lit, une aigle sur fond de couronne de laurier, entend renvoyer à l’empire romain. On peut en conclure que le personnage serait Arrie (Arria dans l’histoire romaine), qui fut l’épouse d’un magistrat romain mêlé à une conjuration contre l’empereur Claude (1er siècle ap. J.C.); Arria montra l’exemple à Paetus en se suicidant avant lui et en s’exclamant: « Paete, non dolet ». L’absence de son mari, auquel l’héroïne tend traditionnellement le poignard après son geste, et la présence du lit défait pourrait cependant renvoyer au suicide de Lucrèce bien que celui-ci ait eu lieu à l’époque de la royauté de Tarquin le Superbe.


Sujet de recherche : B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rousseau
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Benoît Tane
Traitement de l’image : Photographie numérique
 du 18/07/2003
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 17/09/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 30/09/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.