Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Eudes fuit Bordeaux en flammes (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard
Eudes fuit Bordeaux en flammes (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard Auteur : Bayard, Émile Antoine (1837-1891)
Œuvre signée.
Graveur : Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 22 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 05e-09e siècle. France
Dispositif : Procession, triomphe, fuite

Objet indexé dans l’image : Cheval

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 10,3 * Largeur 13,7 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3857   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « Emile Bayard », à droite « BURGUN ». 2. Chapitre X, « Les Maires du Palais. (638-751.) », p. 84.

Analyse de l’image :
    Le roi Eudes fuyant Bordeaux en flammes. A la mort de Pépin, l’empire des Francs tombe dans l’anarchie. La Provence se rallie au roi d’Aquitaine, Eudes. D’autre part, Charles, fils de Pépin, futur Charles Martel, prend le contrôle de l’Austrasie, puis de la Neustrie. Eudes et Charles sont les hommes forts de cette époque. « Le roi Eudes, qui avait fait la paix avec Charles Martel, afin d’avoir les mains libres contre cette invasion prévue, marcha contre les musulmans à la tête des Aquitains et des Basques levés en masse, et il délivra Toulouse par une grande victoire. Les musulmans, cependant, conservèrent Narbonne, et, dès 725, ils recommencèrent d’envahir la Gaule, achevèrent d’enlever la province narbonnaise au dernier chef visigoth, remontèrent le Rhône, et se jetèrent sur la Burgondie, qui était démembrée entre ses évêques et ses comtes, et n’obéissait point à Charles. Les musulmans coururent jusqu’à Autun et jusqu’aux Vosges, saccageant tout ; puis ils se rabattirent sur la Provence ; mais les

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 16/11/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.