Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le Peuple jurant la commune (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard
Le Peuple jurant la commune (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard Auteur : Bayard, Émile Antoine (1837-1891)
Œuvre signée.
Graveur : Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 48 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 12e siècle. France
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 10,2 * Largeur 13,9 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3922   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « G. BURGUN », à droite « Emile Bayard ». 2. Chapitre XIX, « Les Communes. (1072-1180.) », p. 185.

Analyse de l’image :
     « Un beau jour, tantôt dans l’une, tantôt dans l’autre de nos villes, les habitants se lèvent en armes, se saisissent par surprise ou par force des tours et des remparts, puis se réunissent sur les places publiques, et là se jurent assistance et fraternité, élisent des chefs pour les administrer, leur rendre la justice, et diriger leur défense contre le maître dont ils viennent de rejeter la domination. Ils érigent leurs maisons en forteresses, barrent leurs rues avec des chaînes de fer, et prennent bravement l’offensive contre le château seigneurial, bâti d’ordinaire sur une hauteur qui commande la ville. Ils construisent, en face du donjon féodal, la tour municipale du beffroi, sur laquelle flotte la bannière de la commune, et du haut d elaquelle les guetteurs veillent perpétuellement, prêts à mettre en branle la grosse cloche du tocsin dès que la commune est menacée. La commune ! tel est le nom que les hommes des villes donnent partout à leurs associations dans le nord, pour signifier qu’ils mettent en

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 04/12/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.