Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Qu’Alciat vienne en France (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Qu’Alciat vienne en France (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 31 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4183   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Albutii ad D. Aldatum, suadens, ut de tumultibus Italicis se subducat, & in Gallia profiteatur. [Emblème] XXX.
Quae dedit hos fructus arbor, caelo advena nostro,   
Venit ab Eoo Persidis axe prius :
Translatu facta est melior, quae noxia quondam   
In patria, hic nobis dulcia poma gerit :
Fert folium linguae, fert poma simillima cordi,   
Alciate, hinc vitam degere disce tuam.
Tu procul a patria in pretio es maiore futurus,   
Multum corde sapis, nec minus ore vales.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Albutius persuade que Alciat laisse les tumultes d’Italie & vienne en France.
La pesche es regions de Perse
Est venin & mort aux mangeans :
En aultres lieux est moins perverse,
Et rend bonne pasture aux gens :
Ainsi est il de maintz regens,
A cueur scavant langue diserte :
Qui leurs lieux prestement changeans,
Changent tout malheur & disette.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 17/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.