Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La dispute de Zürich en 1523
La dispute de Zürich en 1523
Datation : 1600   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Histoire moderne. 16e siècle. Allemagne et Suisse. Disputes

Nature de l’image : Dessin
Notice n° A9128   (n°1 sur 1) 
Analyse de l’image :
    Le 29 janvier 1523 a lieu la première Dispute de Zurich. Il s’agit de savoir s’il existe des arguments contre le prêche de Zwingli. Le conseil veut prendre sa décision en se basant sur la Bible. Environ 600 participants viennent à la mairie de Zurich. De Constance arrive une légation menée par Jean Faber, qui ne doit pas participer au débat mais uniquement protester et observer. Le sujet central de la Dispute est le problème de l’autorité et la question de savoir qui a l’autorité absolue sur terre. Dès midi, le conseil a entendu suffisamment d’arguments pour décider que l’on ne peut pas suspecter Zwingli d’hérésie. Plus encore : désormais, tous les autres prédicateurs devront également se baser sur les Saintes Écritures pour prêcher. Lors de la Dispute, Zwingli formule 67 articles ou « conclusions », que les deux mots-clés suivants résument bien : « solus Christus », Jésus-Christ seul, et « sola scriptura », l’Écriture seule.
   Une 2e dispute eut lieu le 26 octobre : ces deux disputes servirent de modèle aux disputes ultérieures, qui devaient convaincre l’opinion publique avec la collaboration des autorités civiles acquises à la cause réformée.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 11/12/2011
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.