Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Arnaud de Brescia supplicié à Rome en 1155 (Luyken, Théâtre des Martyrs)
Arnaud de Brescia supplicié à Rome en 1155 (Luyken, Théâtre des Martyrs) Auteur : Luyken, Jean (1649-1712)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Luyken, Jean, Théâtre des Martyrs…, Leyde, Pierre Van der Aa, 1685 (pièce ou n° 42 / 104)

Datation : 1685

Sujet de l’image : Histoire moderne. 12e siècle. Italie
Dispositif : Supplice, exécution, torture

Objet indexé dans l’image : La scène a un public

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, eau-forte

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Rd 105 (exemplaire sans date)
Notice n° A9707   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé sous la gravure à droite : « Jan. Luyken. invenit. et. fecit. »
2. Livre I, p. 284.

Analyse de l’image :
     Arnaud de Brescia a été supplicié à Rome en 1155 pour avoir participé aux soulèvements du peuple pour se donner un gouvernement indépendant de la papauté. Son nom s’écrit : Arnauld, Arnaut de Bresse, Arnold de Bresce, Arnaldo, Arnaldus, Arnalphus, Arnolphus Brixiensis…
    Arnaud de Brescia est souvent cité parmi les précurseurs de la Réforme. Ému des désordres, des corruptions et des conflits produits par les richesses de l’Église et par l’immixtion du clergé dans les affaires du siècle, visant la pauvreté apostolique, Arnaud prêchait une réforme morale, consistant en l’abandon complet par l’Église de tous ses biens et de tous ses pouvoirs temporels.
    Il fut mis à mort devant la porte del popolo, de grand matin, pour que le peuple n’ait pas connaissance de cette exécution. Les récits varient sur le mode de son supplice : suivant les uns, Arnaud aurait été crucifié ; suivant les autres, brûlé vif, à petit feu ; suivant d’autres, pendu, puis brûlé.
    Son corps fut brûlé et les cendres jetées au Tibre, de peur que ses restes, ne deviennent les reliquesd’un martyr.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://www.bethelks.edu/mla/ (Bibliothèque et Archives Mennonites)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 22/08/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.