Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Rite à la mémoire des Ancêtres mezzoraniens (G. de Lucques, 2, 1753) - Le Lorain
Rite à la mémoire des Ancêtres mezzoraniens (G. de Lucques, 2, 1753) - Le Lorain Auteur : Le Lorain, Louis-Joseph (1715-1759)
Graveur : Fessard, Étienne (1714-1774)

Cette notice fait partie d’une série : [Berington,] Mémoires de Gaudence de Luques, Amsterdam, 1753 (pièce ou n° 4 / 6)

Datation : 1752

Source textuelle : Berington, The Adventures of Sigr. Gaudentio di Lucca (1737)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Notice n° B2091   (n°4 sur 6)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Rite à la mémoire des Ancêtres mezzoraniens (Gaudentio di Lucca, 1786) - Burney // Rencontre d’Eliezer et de Rebecca au puits - Pieter van Lint (att.)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signatures illisibles sous l’image.

Analyse de l’image :
     La deuxième partie des Mémoires de Gaudence de Lucques marque l’arrivée de la petite troupe conduite par le Pophar depuis Alexandrie au pays des Mezzoraniens. L’entrée dans le pays de leurs ancêtres est d’abord marquée par une cérémonie religieuse, pour laquelle le narrateur, chrétien, marque beaucoup d’appréhension. Ils descendent dans une vallée très embroussaillée, parviennent à une ancienne pyramide égyptienne, la gravissent, y trouvent un autel sur lequel se trouve une statue, se posternent devant elle. (Noter que la statue est absente de la gravure.) Gaudence, qui craint pour sa religion et pour sa vie, fait « quelques difficultés». Mais le Pophar le rassure : il ne le forcera à aucun rite contraire à sa religion, et il ne lui sera fait aucun mal.
    « Le Pophar m’ayant rassuré de la sorte, se pristerna avec ceux de sa suite, & tous baiserent la terre : après quoi ils mirent le feu à quelques bois odoriférans à l’aide d’un verre ardent : ils éleverent les yeux & les mains au Ciel, puis encenserent l’Idole, ou la Statue ; ils verserent ensuite du vin sur l’Autel, & mirent du pain d’un côté & des fruits de l’autre ; & ayant allumé deux petites pyramides de parfums exquis à chaque extrémité de la grande pyramide, ils s’assirent autour de la fontaine, dont les eaux sortaient, si je ne me trompe, de dessous cette grande pyramide, & formaient un bassin au milieu de l’amphithéâtre. Ils s’y rafaraîchirent & mangerent avec appétit des fruits dont les arbres étoient couverts, m’invitant à faire de même. » (p. 18-19)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 16/08/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.