Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Adoption de la loi sur l’égalité (Niels Klims underjordiske reise, 7, 1789)
Adoption de la loi sur l’égalité (Niels Klims underjordiske reise, 7, 1789) Auteur : Abildgaard, Nicolai Abraham (1743-1809)
Œuvre signée.
Graveur : Clemens, Johan Frederik (1749-1831), graveur danois

Cette notice fait partie d’une série : Holberg, Niels Klims underjordiske reise, Copenhague, J. F. Schultz, 1789 (pièce ou n° 7 / 16)

Datation : 1789

Source textuelle : Holberg, Nicolai Klimii iter subterraneum (1741)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Oslo, Bibliothèque nationale, NB/BRU, Holb. 35:103
Notice n° B2116   (n°7 sur 9)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de l’image à droite « Cap. VII. »
Signé au-dessous de l’image à gauche « Abildgaard pinx. », à droite « Clemens Sculps. »

Analyse de l’image :
    Chapitre VII. De la police.
    Après une tentative malheureuse d’établir un roi philosophe, les Potuans en sont revenus à la monarchie héréditaire avec droit de primogéniture. Mais cette monarchie, qui garantit le respect du souverain, ne s’appuie pas sur l’inégalité entre les citoyens : ils ont connu par le passé les distinctions sociales mais les ont abolies.
    « Cette tendresse pour les titres étant devenue, parmi les Potuans, une espèce de maladie épidémique, un citoyen de Kéba osa proposer une loi qui abrogeât cette coutume. Il fut aussitôt mené, selon l’usage, sur la place publique, & on lui mit la corde au col. Le sénat assemblé, il ne se toruva personne dans cette auguste compagnie, qui osât combattre ouvertement le nouveau projet ; ainsi il fut déclaré, à la pluralité des voix, utile & avantageaux à l’état, & celui qui l’avoit proposé fut couronné & mené en triomphe par toute la ville. On trouva même, quelque tems après, q’uil avoit rendu un très-grand service à l’état, & on l’éleva à la dignité de kadoki, ou de grand-chancelier.
    Depuis lors, la loi de l’égalité d’entre les citoyens a été saintement observée ; & s’il y a encore de l’émulation parmi eux, c’est de se surpasser en vertus & en mérite les uns les autres. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Oslo, Bibliothèque nationale
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://www.nb.no (Bibliothèque nationale d’Oslo)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 17/08/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.