Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Sémiramis apprend la révolte de Babylone (Bnf FR66, La Boucquechardiere)
Sémiramis apprend la révolte de Babylone (Bnf FR66, La Boucquechardiere)
Datation : 1473

Sujet de l’image : Sujet historique. Sémiramis

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, Français 66, folio 269
Notice n° B4875   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. La Boucquechardière tire son nom de Bourg-Achard, la ville où Jehan de Courcy, seigneur du lieu par sa mère, rédigea cette compilation de l’histoire universelle, depuis la Création jusqu’à l’époque de Jules César.

Analyse de l’image :
     L’enluminure centrale représente la chambre de Sémuramis, on distingue son lit au fond à droite. Elle tient un peigne dans la main droite, tandis qu’un messager, agenouillé devant elle, lui dit la nouvelle. Selon Myriam Rolland-Perrin, l’enlumineur a repris l’épisode raconté par Guillaume de Machaut dans le Livre du Voir-Dit, où on apprend à Sémiramis que Babylone s’est révoltée, à cette exception près que la reine ici ne se trouve pas dans son lit. À gauche de la page est représenté le mariage de Ninos et de Sémiramis (l’épisode le plus couramment illustré dans les autres manuscrits) et à droite, la statue érigée en l’honneur de Sémiramis par ses sujets. Couronnée, la reine y est présentée avec un peigne comme dans l’enlulinure centrale : il s’agit de dire à chaque fois son double statut de femme et de reine. Le tabernacle élevé au dessus de la statue signifie la divinisation de la reine. Au centre, au fond, est peinte une scène de bataille avec Ninos et Sémiramis. (Myriam Rolland-Perrin, « Sémiramis, une femme de tête. Le Livre du Voir Dit, v. 4819–4972 », Le Moyen Âge, 2011/1, tome CXVII, p. 67-80.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 24/08/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 24/08/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.