Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Horam poignarde Tasnar aux yeux de Misnar (Les Contes des génies, t. 2, 1782)
Horam poignarde Tasnar aux yeux de Misnar (Les Contes des génies, t. 2, 1782)
Cette notice fait partie d’une série : Ch. Morell [en fait J. Ridley], Les Contes des génies, Amsterdam, 1782, in-12 (pièce ou n° 7 / 12)

Datation : entre 1766 et 1782

Source textuelle : [Ridley,] The Tales of the Genii (1764, tr. fr. 1766) Sixième partie. Suite du conte des enchanteurs, ou Misnar, Sultan de l’Inde

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art, Y2-9171
Notice n° B6164   (n°1 sur 6)  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : The Inchanter Tasnar detected (The Tales of the Genii, 1764) - Walker

Analyse de l’image :
     « L’enchanteur avance tenant d’un main le poignatd, de l’autre il portoit la fausse tête. Il alloit monter les degrés du trône.Le Visir l’arrête & lui ordonne de commencer par se prosterner devant le Sultan de l’Inde.
    La fausse esclave obéit. Le Visir, la voyant prosternée la face contre le dernier degré du trône, tire son cimeterre et la frappe, au grand étonnement de Misnar.
    “Qu’as-tu fait, malheureux Visir, s’écria le Sultan ? Envies-tu l’action glorieuse de cette fidelle esclave” ? —
    Le sultan eût sans doute continué de s’emporter en reproches & en invectives contre son
   Visir, s’il n’eût vu l’enchantement dissipé & le corps mort de Tasnar paroître sous ses véritables traits, ainsi que la tête de la vieille femme.
    Alors il comprit la juste indignation de Horam, qui lui sauvoit la vie en immolant Tasnar. Il descendit précipitamment de son trône, se jetta au cou du Visir, & dit en le tenant étritement embrassé :
    “O mon fidèle Horam, pardonne-moi ma vivacité. J’ai fait un crime à mon ami d’une action qui me sauve la vie ! Ta prudence est grande, ô Visir !…” »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 29/01/2019
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/01/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.