Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »

Si le tabernacle est une ombre et la figure d’une figure, comment la Loi peut-elle interdire de peindre des images ? Or il n’en est pas ainsi, cela n’est pas ; mais il faut dire plutôt : Il y a un temps pour chaque chose.

(Jean Damascène, Discours sur les images)


Informatique : histoire et enjeux

16639 notices dans Utpictura18
Dernière notice créée le 23/05/2019
Les  six dernières notices...

Au commencement, une base de données 4D

Le projet Utpictura18 s’est d’abord développé à partir d’une base de données 4D monoposte. Le principe d’organisation de 4D est celui des tableaux excel : les notices qui décrivent les images sont renseignées à partir de formulaires qui se décomposent en une série de rubriques auxquelles ont répond soit par un texte libre, soit en sélectionnant une valeur dans un menu déroulant (dit « énumération »). Parfois il est nécessaire de donner plusieurs réponses à une même question. Par exemple, telle gravure représentant Médée a pour source textuelle à la fois la tragédie de Corneille et les Métamorphoses d’Ovide ; tel tableau est catalogué et commenté dans plusieurs références bibliographiques ; ou on souhaite indexer pour la description de telle image plusieurs objets. Pour permettre ces réponses multiples, il a été nécessaire de créer, à la place des champs, ce que 4D appelle des « sous-tables ». La base de données est ainsi structurée comme une arborescence. Au centre la table « notices » est la table à partir de laquelle on renseigne le formulaire de création de chaque nouvelle notice. Mais un certain nombre des champs de ce formulaire sont reliés à des sous-tables qui permettent de donner des réponses multiples. Enfin, au-dessus de la table « notices », une table « séries » permet de regrouper les notices qui ont des caractéristiques communes : gravures d’un même livre, tapisseries ou peintures d’un même cycle, dessins d’un même album…

Non seulement la structure de la base de données est arborescente, mais les contenus récurrents sont eux aussi classés, dans les énumérations, selon une arborescence : par exemple, la localisation des œuvres est classée par pays, puis par ville. Le sujet des œuvres, le dispositif de l’image, les objets indexés dans l’image obéissent chacun à une arborescence, qui permet de se repérer et de naviguer dans une typologie complexe, un peu comme on circule dans une bibliothèque pour chercher un livre à partir de sa cote.

Les programmes ont été conçus par S. Lojkine, avec l’aide des stagiaires du département d’informatique de l’IUT de Montpellier, Gabriel Cuvillier, Fanny Pache, Vincent Martin et Florian Sirieix (2001-2003). Ils ont été régulièrement optimisés depuis.

La base de données en ligne : une base MySQL

Cependant la base de données que vous consultez depuis votre navigateur internet n’est pas la base 4D qui a servi à créer et à enrichir les notices. Un programme d’export récupère les données 4D créées hors connexion et les intègre dans une base MySQL standard. C’est cette dernière base qui est en ligne, de sorte qu’il n’est pas possible actuellement de créer des notices directement depuis le site.

Le programme d’export vers MySQL compile également les recherches dans la base sur une table supplémentaire, afin d’accélérer la recherche en ligne par les internautes.

Divers systèmes dont une recherche rapide (création Ophir Lojkine) ont été installés dans la barre de menus.

Textes en ligne

La mise en lignes d’articles, de cours, de communications est entièrement reprise depuis 2011. Le programme Andromède, mis au point par Ophir Lojkine, importe les textes « Open Office », enregistrés au format html. Il produit des fichiers au format php, dont la mise en page a été normalisée à partir des feuilles de styles qui différencient visuellement les différentes rubriques du site Utpictura18. L’intégration des illustrations dans le texte, avec, le cas échéant, les liens avec la base de données, a été automatisée. Enfin, les pages ainsi créées sont optimisées pour l’impression.

Objectif 2020 : Utpictura18 – science ouverte

Lorsque Utpictura18 a été créée, l’objectif était de mettre en ligne quelques centaines de notices. Il y a en a aujourd’hui plus de 16000 ! L’ouverture de la base de données au public et la constitution d’une communauté de chercheurs travaillant à son enrichissement sont devenues une priorité pour la survie même d’un outil consulté quotidiennement par plusieurs milliers d’internautes dans le monde…