Aller au contenu principal
Claire ! Claire ! Les enfants… (La Nouvelle Héloïse, Rey 1761 fig11) - Gravelot

Notice #001560

Image HD

Série de l'image :
Rousseau, Lettres de deux amans habitans d’une petite ville, Amsterdam Rey 1761
Auteur(s) :
Le Mire, Noël (1724-1809)
Gravelot, Hubert-François Bourgignon dit (1699-1773)
Entre 1760 et 1761
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, eau-forte
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque de l’Arsenal
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
RESERVE-8-BL-34363 (6)
Sujet de recherche :
B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rousseau
Traitement de l'image :
Image web
N° de commande :
9610757
Date de commande :
01/07/1996
Photo sur papier
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
Claire s’offre à recevoir un soufflet ou un baiser après avoir renversé le jeu d’échecs de Saint-Preux et de M. de Wolmar avec sa raquette (NH, 6e partie L.2). Le texte romanesque est peu développé et l’estampe s’appuie sur le développement qu’en donne le « Sujet »; la légende n’apparaît pas dans le roman. « La Scéne est dans un salon. Vers la cheminée, où il y a du feu, est une table de jeu à laquelle sont, contre le mur, M. de Wolmar qu’on voit en face, et vis-à-vis , St Preux, dont on voit le corps de profil, parce que sa chaise est un peu dérangée; mais dont on ne voit la tête que par derrière, parce qu’il la retourne vers M. de Wolmar. Par terre est un échiquier renversé dont les piéces sont éparses. Claire, d’un air moitié suppliant, moitié railleur, présente au jeune homme la joue, pour y appliquer un soufflet ou un baiser, à son choix, en punition du coup qu’elle vient de faire. Ce coup est indiqué par une raquette qu’elle tient pendante d’une main, tandis qu’elle avance l’autre main sur le bras du
Annotations :
1. H Gravelot inven[it] [bas g.] N. Le Mire Sculp.[sit] [bas d.] Claire! Claire! Les enfants chantent la nuit quand ils ont peur [bas centré] 2. 3. Cette reproduction a été établie sur l’édition de Paris, Veuve Duchesne 1764 qui reprend, avec un frontspice de Cochin et une nouvelle 12e estampe, les estampes de 1761 (voir série 1764).