Aller au contenu principal
Se défier de qui n’a pas ménagé les siens (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)

Notice #004914

Image HD

Série de l'image :
Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542
1542
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Sujet mythologique. Médée tue ses enfants
Lieu de conservation :
Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure

Analyse

Annotations :
1. Ei qui semel sua prodegerit, aliena credi non oportere. [Emblème] XCVIII. Colchidos in gremio nidum quid congeris ? eheu,   
Nescia cur pullos tam male credis avis ?
Dira parens Medea suos saevissima natos   
Perdidit : et speras parcat ut illa tuis ?
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : A celluy qui a grevé les siens, ne fault que autruy se fye.
De prudence ne es pas muny,
Oyselet je le te veulx dire :
Quand es allé dresse[r] ton nid.
Vers Medee femme pleine de ire.
L’ame du corps a son filz tire,
Contre maternelle amitié.
A tes petitz sera bien pire :
Puis que de siens n’a eu pitié.