Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Valmont et la vicomtesse (Les Liaisons dangereuses, 1796 fig7) - Monnet
Valmont et la vicomtesse (Les Liaisons dangereuses, 1796 fig7) - Monnet Auteur : Monnet, Charles (1732-après 1808)
Œuvre signée.
Graveur : Le Mire, Noël (1724-1809)

Cette notice fait partie d’une série : Laclos, Les Liaisons dangereuses, Londres, 1796 (pièce ou n° 7 / 15)

Datation : 1796

Source textuelle : Laclos, Les Liaisons dangereuses (1782) L. 71

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Dimensions :  Hauteur 14,3 * Largeur 9 cm

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, p Z 1205 (4-5)
Notice n° A1214   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Au-dessus de la gravure à gauche « Tome I. », à droite « Page 298. »
Signé sous la gravure à gauche « C. Monnet inv[enit] del[ineavit] », à droite « N. Le Mire Sculp.[sit] ».
Légende sous la gravure : « Et nous convinmes qu’au premier cri, j’enfoncerois la porte. »

Analyse de l’image :
    La vicomtesse, trouve la porte de sa chambre fermée lorsqu’elle veut y rentrer après avoir passé la nuit avec Valmont. Celui-ci enfonce la porte avant de faire entrer sa maîtresse et de faire croire qu’il est venu à son aide (LD, L. 71).


Sujet de recherche : B. Tane, Iconographie des Liaisons dangereuses
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Commande n° 9608514 du 11/06/1996    Cliché n° B17003
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 15/02/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 18/03/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.