Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Noradin tend la main à Griffon (Rol. furieux Brunet 1776, ch18) - Cochin
Noradin tend la main à Griffon (Rol. furieux Brunet 1776, ch18) - Cochin Auteur : Cochin le jeune, Charles-Nicolas (1715-1790)
Œuvre signée.
Graveur : Ponce, Nicolas (1746-1831)

Cette notice fait partie d’une série : L’Arioste, Roland furieux, trad D’Ussieux ill Cochin/Moreau... Paris Brunet 1776 (pièce ou n° 35 / 92)

Datation : 1777   (Œuvre datée)

Source textuelle : Roland furieux, chant 18 (Cloridan et Médor auprès du corps de Dardinel) str. 66-68

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Lunel, Bibliothèque municipale, Fonds Médard, G. 49
Notice n° A1311   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé et daté sous la gravure à gauche « C. N. Cochin Eques del. », au centre « 1777 », à droite « N. Ponce Sculpsit ».

Analyse de l’image :
        Griffon qui s’est libéré de la charrette d’infamie où il était attaché par la perfidie de Martan a mis en pièces les Damascènes qui l’injuriaient et s’est réfugié sur un pont qui mène à l’entrée d’un Temple (à droite), à l’extérieur de Damas (à gauche). Noradin, le roi de Damas, venu avec ses troupes le déloger, subit ses furieux assauts, puis décide finalement de reconnaître sa valeur de chevalier et de faire la paix avec lui.     Le moment choisi est le moment de basculement entre l’affrontement et la réconciliation : les monceaux de cadavres rappellent l’affrontement passé, tandis que l’épée et le bouclier abaissés de Griffon, que les mains tendues de Noradin annoncent le geste qui va suivre ; Griffon s’agenouillera devant Noradin et lui embrassera la hanche.


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 28/03/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.