Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Toujours malheur est prêt. La tuile (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Toujours malheur est prêt. La tuile (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 48 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Sujet de genre. Jeux

Objets indexés dans l’image :
Dés / Table

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4159   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Mauvais exemple des parents (Brant, Das Narrenschiff, Bâle, 1494, F61v) // Semper presto esse infortunia. La tuile (Emblèmes d’Alciat, 1551) // Les joueuses de dés, ou la tuile - Laurent de La Hyre

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Semper praesto esse infortunia. [Emblème] XLVII.
Ludebant parili tres olim aetate puellae   
Sortibus, ad Stygias quae prior iret aquas.
At cui iactato male cesserat alea talo,   
Ridebat sortis caeca puella suae:
Cum subito icta caput labente est mortua tecto,   
Solvit et audacis debita fata ioci.
Rebus in adversis mala sors non fallitur: ast in   
Faustis, nec precibus, nec locus est manui.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) :
Infortunes tousjours prochaines
Trois fillettes jouans au sort
Laquelle premiere mourra,
La perte dessus l’une sort,
Qui moquerie de ce au cueur a:
Mais le malheur luy demoura,
Car une tuille du toict cheut,
Qui du coup sa vie devora,
Et selon son sort luy mescheut.

Analyse de l’image :
    Trois jeunes filles jouent aux dés. Celle du milieu gagne la partie et se réjouit, sans se douter qu’une tuile détachée du toit va la tuer dans un instant.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/01/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 05/07/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.