Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Anteros, c’est-à-dire Amour de la vertu (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Anteros, c’est-à-dire Amour de la vertu (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 82 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4217   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Anteros id est, amor virtutis.
[Emblème] LXXXI.
Dic ubi sunt incurvi arcus? Ubi tela, Cupido ?
  Mollia queis iuvenum figere corda soles ?
Fax ubi tristis? Ubi pennae ? Tres unde corollas
  Fert manus? Unde aliam tempora cincta gerunt ?
Haud mihi vulgari est hospes cum Cypride quicquam,
  Ulla voluptatis nos neque forma tulit.
Sed puris hominum succendo mentibus ignes
  Disciplinae, animos astraque ad alta traho.
Quatuor ecque ipsa texo virtute corollas :
  Quarum, quae Sophiae est, tempora prima tegit.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) :
Amour de vertus.
Cupido où est l’arc & flesches dont tu tires ?
Ta torche ardent, tes esles d’ou vient que les retires ?
Et que as quatre chappeaux, ung au chef, au bras trois ?
Vecy pourquoy : Venus n’a rien en mes des trois :
De doctrine fais feu, es gens de scavoir chaulx :
Et eslieve leurs sens jusques vers les cieulx haulx.
De vertus ay dressé les chappeaux que je tiens.
Moral, & naturel, que en Logique retiens.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 18/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 15/10/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.