Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’évanouissement d’Esther (carton du Louvre) - Jean-François de Troy
L’évanouissement d’Esther (carton du Louvre) - Jean-François de Troy Auteur : Troy, Jean-François de (1679-1752)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : De Troy, L’Histoire d’Esther (cartons de tapisserie) (pièce ou n° 1 / 7)

Datation : 1737   (Œuvre datée)

Source textuelle : Esther V, 1-2 (Bible de Jérusalem, p. 709)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. L’Évanouissement d’Esther

Nature de l’image : Carton de tapisserie
Technique utilisée : huile sur toile
Dimensions :  Hauteur 322 * Largeur 474 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, inv. 8216

Bibliographie : Christophe Leribault, JF de Troy, Arthena, 2002, P.254, p. 353 ; reproduction en couleurs, p. 98.
Notice n° A4394   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé et daté en bas à gauche sur le tapis : « DE TROY. 1737. » 2. Exposé au Salon de 1737.

Analyse de l’image :
     « A l’apogée de sa beauté, elle rougissait et son visage joyeux était comme épanoui d’amour. Mais la crainte faisait gémir son cœur. Franchissant toutes les portes, elle se tyrouva devant le roi. Il était assis sur son trône royal, revêtu de tous les ornements de ses solennelles apparitions, tout rutilant d’or et de pierreries, redoutable au possible. Il leva son visage empourpré de splendeur et, au comble de la colère, regarda. La reine s’effondra. Dans son évanouissement son teint blêmit et elle appuya la tête sur la servante qui l’accompagnait. Dieu changea le cœur du roi et l’inclina à la douceur. Anxieux, il s’élança de son trône et la prit dans ses bras jusqu’à ce qu’elle se remît, la réconfortant par des paroles apaisantes. Qu’y a-t-il Esther ? Je suis ton frère ! Rassure-toi ! Tu ne mourras pas. Notre ordonnance ne vaut que pour le commun des gens. Approche-toi. Levant son sceptre d’or il le posa sur le cou d’Esther, l’embrassa et lui dit : Parle-moi ! » (Esther, V, 1-2.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 04/03/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.