Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Frontispice de l’Essai sur l’architecture de Laugier - Eisen
Frontispice de l’Essai sur l’architecture de Laugier - Eisen Auteur : Eisen, Charles (1720-1778)

Datation : 1755

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, V-22103

Bibliographie : B. Saint-Girons, Esthétiques du XVIIIe siècle, le modèle français, Ph Sers, 1990, p. 544
Notice n° A5361   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Le père Marc-Antoine Laugier(1713-1769) est l’auteur d’un Essai sur l’architecture, paru à Paris chez Duchesne en 1753 (XIV-[2]-293-[17] p. ; in-8). En 1755 il publie chez le même éditeur une nouvelle édition, corrigée, augmentée et ornée de planches (XLVIII-319 pages, in-8°). 3. A l’Arsenal : 8-S-15247.

Analyse de l’image :
     « Telle est la marche de la simple nature : c’est à l’imitation de ses procédés que l’art doit sa naissance. La petite cabane rustoque que je viens de décrire est le modèle sur lequel on a imaginé toute sles magnificences de l’architecture. C’est en se rapprochant dans l’exécution de la simplicité de ce premier modèle que l’on évite les défauts essentiels, que l’on saisit les perfections véritables. Les pièces de bois élevées perpendiculairement nous ont donné l’idée des colonnes. Le spièces horizontales qui le surmontent nous ont donné l’idée des entablements. Enfin le spièces inclinées qui forment le toit nous ont donné l’idée des frontons : voilà ce que tousn les maîtres de l’art ont reconnu. »


Sujet de recherche : S. Lojkine, L’Œil révolté, chap. 3, Le modèle théâtral
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 19/06/2007
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.