Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Princesse Printanière (Cabinet des fées T3, 1717)
La Princesse Printanière (Cabinet des fées T3, 1717)
Cette notice fait partie d’une série : Le Cabinet des fées, Amsterdam, E. Roger, 1717, 8 vol. in-12 (pièce ou n° 21 / 83)

Datation : 1717

Source textuelle : Mme d’Aulnoy, La Princesse Printanière (CdF, 1697, t2)

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek, Res/P.o.gall. 315-3
Notice n° A9463   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Cette gravure n’apparaît pas dans l’édition que nous avons consultée des Nouveaux Contes des Fées, Amsterdam, Estienne Roger, 1708 (série A242 Utpictura18), alors que toutes les gravures du début du tome 3 reprennent celles de cette édition.

Analyse de l’image :
    L’image illustre le début du conte. La reine perdait tous ses enfants en bas âge. Quant elle tombe à nouveau enceinte, elle décide de prendre des mesures, et de sélectionner la meilleure nourrice possible. Les candidates se présentent devant elle et le roi. Parmi elles (à droite sur l’image, assise dans une poussette poussée par deux nains), la fée Carabosse…
   
    « Allons que l’on appelle les Nourrices. Les voilà toutes qui viennent l’une après l’autre, faisant une belle revérance au Roi & à la Reine ; puis elles se mettent en haye chacune contre un arbre. Après qu’elle se furent rangées & que l’on eut admiré leur teint frais, leurs belles dents, & leur sein rempli de lait, l’on voit venir dans une broüette poussée par deux vilains petits Nains, une laidron qui avoit les pieds de travers, les genoux sous le menton, une grosse bosse, les yeux loûches, & la peau plus noire que de l’ancre ; elle tenoit entre ses bras un petit magot de singe à qui elle donnoit à têter, & elle parloit un jargon que l’on n’entendoit pas. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://books.google.fr/
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 03/07/2012
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 26/05/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.