Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Adoration des Mages - Lorenzo Monaco
Adoration des Mages - Lorenzo Monaco Auteur : Lorenzo Monaco, Pietro di Giovanni dit (vers 1370-1425)

Datation : 1421

Source textuelle : Évangile de Matthieu II, 1-12 (Bible de Jérusalem, p. 1678)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Adoration des Rois Mages

Nature de l’image : Peinture sur bois
Technique utilisée : Détrempe sur bois
Dimensions :  Hauteur 115 * Largeur 177 cm

Lieu de conservation : Florence, Musée des Offices, inv. 1890, n°466

Bibliographie : Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, 1994, Pl. Victoires, 1998, n° 57, p. 57
Notice n° B0851   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Cette œuvre serait le retable exécuté en 1421-1422 pour l’église San’Egidio à Florence. Son cadre n’est pas d’origine : il a été peint dans la seconde moitié du XVe siècle par Cosimo Rosseli.

Analyse de l’image :
    Le triptyque compose finalement un unique espace homogène, convergeant vers la Vierge à l’enfant, à gauche, devant laqiuelle les personnages font la queue, comme à l’église les fidèles défilent devant le retable.
   Mais à la base, chacun des volets du triptyque dispose de sa propre persspective, avec son point de fuite. Le point de fuite est donc dynamique, il se déplace dans le triptyque au fur et à mesure que le spectateur se déplace devant lui.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Florence, Musée des Offices
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 12/08/2013
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/03/2021
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.