Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Histoire du marquis de Cressy (Mme Riccoboni, O. C., t2, 1786)
Histoire du marquis de Cressy (Mme Riccoboni, O. C., t2, 1786)
Cette notice fait partie d’une série : Œuvres complettes de Mme Riccoboni, Paris, Volland, 1786, 8 vol. (pièce ou n° 4 / 24)

Datation : 1786

Source textuelle : Mme Riccoboni, Histoire du Marquis de Cressy (1758)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° B2357   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Cressy (Mme Riccoboni, O. C., t1, 1818)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. 1ère édition : Histoire de M. le marquis de Cressy, traduite de l’anglois par Madame de ***. A Amsterdam, 1758.

Analyse de l’image :
     La gravure illustre la scène finale du roman. Mme de Cressy, convaincue que son mari l’a trompée depuis le début, d’abord avec Adélaïde du Bugei, puis avec Hortense de Berneil, puis avec Mme d’Elmont, a jeté une poudre empoisonnée dans la tasse de thé qu’elle demande à son mari de lui servir. C’est de lui donc, qui ne se doute de rien alors, qu’elle recevra la mort, « ce remède salutaire ». Hortense assiste muette à la scène.
    Le graveur a représenté le marquis de Cressy beaucoup plus jeune que sa femme, ce que le roman laisse effectivement supposer. Et Hortense, debout de dos au premier plan, est extrêmement parée : Mme Riccoboni précise en effet qu’elle n’était pas très belle, et compensait une physionomie quelconque par la parure.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 28/10/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/06/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.