Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La tour de Baris (Speculum humanæ salvationis 10B34)
La tour de Baris (Speculum humanæ salvationis 10B34)
Cette notice fait partie d’une série : Speculum humanae salvationis, Meermanno Koninklijke Bibliotheek, La Haye 10B34 (pièce ou n° 23 / 59)

Datation : 1450   (date conjecturale)

Source textuelle : Petrus Comestor, Historia scholastica (1169-1173) II Machabees, 7 De tyrannide regis Alexandri, et ejus morte

Sujet de l’image : Allégorie mystique

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : La Haye, Meermanno Koninklijke Bibliotheek, Den Haag, MMW, 10 B 34, fol. 7r°, image de gauche
Notice n° B2620   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La tour de David (Speculum humanæ salvationis 10B34) // La tour de Baris (Speculum humanæ salvationis 10C23)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Rubrique : « Turris ba[r]is îumribit’ custodita duobus »

Analyse de l’image :
     « Baris est le nom du palais que commença Jean Hircan sur la montagne du tample, & qui servit dans la suite de demeure aux Princes Asinonéens. Hérode le Grand le perfectionna, & en fit une citadelle qu’il nomma Antonia, en l’honneur de Marc Antoine son ami et son protecteur. […] Le nom de Baris est employé par les Septantes pour maqruer un palais, une grande maison fermée de tous côtés, en forme de tour. Ce mot vient du Chaldéen Berah, qui se toruve souvent dans le même sens dans les livres Hébreux écrits depuis la captivité de Babylone. » (Augustin Calmet, Dictionnaire historique, critique… de la bible, vol. 1, Genève, 1730, p. 384)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : La Haye, Meermanno Koninklijke Bibliotheek
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://manuscripts.kb.nl (La Haye, Bibliothèque Meermanno)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 01/05/2015
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/07/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.