Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Bienvenue au porcépictura sur le nouveau logo d’Utpictura18 ! L’animal prépare la migration du site vers Drupal 8 en 2021…
Adresse complète
à Montpellier
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les régents de l’hospice des vieillards de Harlem - Frans Hals
Les régents de l’hospice des vieillards de Harlem - Frans Hals Auteur : Hals, Frans (1582 ou 83 - 1666)

Datation : 1664

Sujet de l’image : Sujet de genre. Compagnie, corporation, guilde

Objet indexé dans l’image : Livre

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 172, * Largeur 256 cm

Lieu de conservation : Harlem, Frans Hals Museum
Notice n° B2939   (n°2 sur 31)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Analyse de l’image :
    En 1598, la municipalité de Haarlem décide la construction d’un hospice pour recueillir ses vieillards nécessiteux. L’établissement est dirigé par un conseil d’administration composé de régents et régentes. Le bâtiment deviendra en 1913 le musée Frans Hals, où le tableau est toujours conservé aujourd’hui. A un sujet a priori austère et convenu, Hals ne peut s’empêcher de donner un tour de fantaisie : il faut prêter attentions aux mains et aux gants, dont les régents ne savent visiblement pas quoi faire. Au-dessus des cinq régents assis, le directeur apparaît nu-tête à l’arrière-plan.
    Mains qui tiennent les comptes, qui posent pour le portrait, qui s’ennuient, qui flottent dans leurs gants, qui portent un billet : ce ne sont pas des mains qui prient…

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Harlem, Frans Hals Museum
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 18/11/2015
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.