Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Bienvenue au porcépictura sur le nouveau logo d’Utpictura18 ! L’animal prépare la migration du site vers Drupal 8 en 2021…
Adresse complète
à Montpellier
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Vera effigies S. Ignaty de Loyola (Vrai portrait d’Ignace de Loyola)
Vera effigies S. Ignaty de Loyola (Vrai portrait d’Ignace de Loyola)
Datation : entre 1622 et 1630   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Saint Ignace de Loyola

Nature de l’image : Peinture sur bois
Dimensions :  Hauteur 94 * Largeur 69 cm

Lieu de conservation : Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, MV 3161 ; INV 960 ; LP 1916
Notice n° B4954   (n°3 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Légende sous l’image : « Vera effigies S. Ignaty de Loyola ».
2. Acquis en 1835.
Malgré la facture archaïsante de ce portrait, il ne peut être du XVIe siècle, comme on le lit parfois : Ignace y est désigné comme saint, sa canonisation ne fut pronncée qu’en 1622.

Analyse de l’image :
     « Ignace de Loyola combattait dans les rangs de l’armée espagnole à Pampelune, lorsque cette ville fut assiégée par les Français, en 1521. Blessé grièvement et transport& au château de se spères, il demanda des romans de chevalerie pour amuser le slongs ennuis de sa convalescence ; on lui donna des livres de piété, et, touché de la grâce, il renonça à la vie guerrière pour se vouer aux œuvres de pénitence. La ville de Manresa, en Catalogne, fut le premier théâtre de ses rigoureuses austérités, et ce fut là, dit-on, qu’au fond d’une caverne il coposa ses Exercices spirituels (1522)… »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Réunion des Musées Nationaux, Gérard Blot
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 29/08/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 02/09/2020
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.