Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Lancelot & Guenièvre avec le vrai & le faux anneau (Lancelot du lac, Ms Fr 115)
Lancelot & Guenièvre avec le vrai & le faux anneau (Lancelot du lac, Ms Fr 115)
Cette notice fait partie d’une série : Lancelot du lac, Bnf ms fr 114 (pièce ou n° 370 / 7)

Datation : 1470   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Fiction, 13e siècle. Lancelot du lac

Objets indexés dans l’image :
Anneau / Couple étendu sur un lit / Sol en damier

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, Français 114, folio 370 verso
Notice n° B5553   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Rubrique : « C. la[n]celot et la royne genieure plore[n]t ense[m]ble et la[n]c[elot] gette lanel en la riuiè[re] que morg[ue] li ot mis au doy »
Texte au-dessus de l’image : « ce pense et deuant son lit gisoient toute nuit xx cheualiers armez et auecques ce estoit luis bien ferme quil ne le perdissent Et quant ce vint endroit minuit et il pensa que tous dormissent et deux cierges ardoient en la chambre si y veoit on moult cler et il les vouloit estaindre tant en valeur auoit quil se pendist et apres se pensa qye de si vile mort ne mourroit il pa Si vient a une des gentes et lui cuide sont bellement tollus sespee du fuevre hore. mais cil le prinst et le court des mains saisir

Colonne de droite : Mais oncques si bien ne le tint qyil ne soit ferus ou tousse si que la pointe suuia aux cosses et se vint pousu auant alec il fust mort sans nul recouvvrer Le ttus est leuez et ils saillent si lont lie et oncques puis en la nuit not pou on de soy Et au matin le gardent mieulx quilz nauoient fait deuant Et quant ilz sont venuz a xx lieues pres de gauvain Et viennent nouuelles que lancelot est vif sain et haities Et quant la royne le sot si en est tant lie que plus ne peut et est toute guerie et boit et mangue car asses auoit jusne Quant le roy sot que lancelot est prins si monte et va encontre lui et lui fait ioye moult grant et lui compte tout premierement la douleur que la royne a mene Et ie cuide fait il que sa parolle ne vos sera mie bee quant elle vous verra Et quant lancelot ot quelle nest nue morte si en est moult lies.
A tant son venus en la cite si stot bien la royne comment lancelot se vouloit ottire Et le roy fait mettre tous ceulx en prison qui l auoient pris et dist quil les fera tous dessourre Et que lancelot le veoit vre si lui chiet aux pies et lui prie qui leur pardonit son mal talent et il si fait Lors lenpene pour la royne veoir Et elle se dresse encontre lui si prinst lancelot entre ses bras et lui demande comment il lui est et il dist dame bien Lors sassient sous trois fins vue contre et le roy qui moult fu saiges se lieue et dist quil va veoir comment keus le fait Et entreux deux remanient leans plaint ensemble Et la royne lui demande cil est moult blecies et il respont quil naura mil mal tant cimme dieux vouldra Et puis lui requiert quelle lui die pour quoy elle ne vouloit lautre iour parler alui Et elle lui dist Dont ne vous en alasses vous de la grant court de londres sans mon gyre et il dist quil lot bien forfait Encores ya fait elle autre greigneur Lors lui demande son annel et lui dist. dame veez le cy si lui monstre cellui de son doy. menti mauez fait elle ce nest il mie et Il jure quanque il peut que si est Et bien cuide verite dire Et elle lui monstre cellui quelle auoit en… »

Analyse de l’image :
     Cet épisode n’est pas dans le vol. IV, Le val des amants infidèles, de l’éd. Lettres gothiques, et prend place sans doute après ce récit.
    Vol. V, L’enlèvement de Guenièvre ?
   Dans le vol. IV, la fée Morgue a dérobé par sortilège à Lancelot l’anneau magique qu’il tenait de Guenièvre et qui constituait son gage de fidélité. Elle lui a substitué un faux anneau, d’apparence identique, mais sans pouvoir, et a fait porter le vrai par une demoiselle à Guenièvre, pour signifier à la reine que Lancelot l’a oubliée. La reine se laisse alors dépérir. Cependant, dans cet épisode, Lancelot revient. Aussitôt, Guenièvre recommence à manger, mais commence apr refuser de voir Lancelot. Arthur réussit cependant à les réunir et s’éclipse par discrétion, prétextant une affaire avec Keu. Guenièvre réclame alors à Lancelot son anneau, comme gage de fidélité. Lancelot lui montre le faux anneau. Guenièvre sort alors le vrai.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : https://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 13/12/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 19/03/2021
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.