Aller au contenu principal

Guillaume Boursier chez Hermin des Grimauds (Décaméron 1757, J1N8) - Gravelot

Notice précédente Notice n°16 sur 96 Notice suivante

Date :
1757
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Rés. in-8° E 442e [-446e]
Œuvre signée

Analyse

« Eh bien ! messire Guillaume, vous qui avez vu et entendu tant de choses, sauriez-vous m’en indiquer une que l’on n’ait jamais vue, et que je puisse faire peindre dans la salle de ma maison ? »
En entendant ces propos incongrus, Guillaume lui répondit : « Messire, une chose que l’on n’ait jamais vue, je ne saurais guère vous en indiquer une, à moins bien sûr qu’il ne s’agisse d’éternuements ou d’autres billevesées ; mais, si c’est là votre plaisir, je vous indiquerais bien une chose, dont je doute que vous l’ayez jamais vue. »
« Eh bien ! je vous en prie, dites-moi donc ce que c’est », reprit messire Hermin, qui ne s’attendait pas que l’autre répondît ce qu’il allait répondre.
Guillaume alors répartit promptement :
« Faites-y peindre la Courtoisie. »
(trad. G. Clerico, folio, p. 101-2)

Annotations :

1. Signé sous la gravure à gauche « Gravelot inv. », à droite « Aillamet Sc. ».
Sous la gravure au centre : « T. P. N. 11. »

Objets :
Tableau sur le mur
Sources textuelles :
Boccace, Le Décaméron, vers 1350-1353
Première journée, huitième nouvelle, folio p. 99

Informations techniques

Notice #010469

Image HD

Identifiant historique :
A9788
Traitement de l'image :
Photo numérique
Localisation de la reproduction :
Collection particulière (Cachan)