Aller au contenu principal

Roland tue Cimosque malgré son arquebuse (Roland furieux Brunet 1775, ch9) - Cochin

Date :
1775
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
109321-1RES
Œuvre signée
Œuvre datée

Analyse

Envoyé par Olympe à Dordrecht, où Cimosque tient prisonnier son amant Birène, Roland le tue (IX, 80) avant même qu’il ait pu diriger contre lui son arme déloyale, le fusil.    
Roland est à pied car un premier coup de feu a tué son cheval (str76-77). Les spectateurs assistant au combat depuis les fenêtres de la ville constituent une innovation à la fois par rapport au texte et aux gravures anciennes : ils permettent la transformation de la performance épique en dispositif scénique. L’espace restreint de la scène est délimité par la bordure du trottoir en bas, par le fusil de Cimosque en haut.

Annotations :

1. En haut à gauche : « Cht IX ».
Signé et daté en bas à gauche « C. N. Cochin eques del. », à droite « N. Ponce sculp. 1776. »
Cachet de la bibliothèque impériale.

3. Cette gravure est reprise de l’édition Brunet, Paris, 1776.

Composition de l'image :
Scène (espace vague/espace restreint)
Objets :
Perspective d’architecture
Marches
La scène a un public
Fenêtre
Sources textuelles :
Roland furieux, chant 09 (Malheurs d’Olympe. Arquebuse)
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #001148

Image HD

Identifiant historique :
A0467
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr