Aller au contenu principal
The man of Taste - Hogarth

Notice #011799

Image HD

Auteur(s) :
Hogarth, William (1697-1764)
Date :
1731
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Allégorie satirique
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
En 1731, Pope publie un poème appelé « False Taste » (le faux goût) dans lequel il critique sévèrement la maison, les meubles, les jardins, les plaisirs de Timon, homme très riche et sans goût. Timon désigne le Duc de Chandos, un homme sans doute trop porté à la pompe et à la magnificence, mais que son caractère aimable et charitable rendait aimable au public, qui se récria violemment contre l’ingratitude et la trahison de Pope. Pope aurait en effet reçu de Chandos un présent de 1000 livres. Pope nia le présent, mais comment justifier l’attaque d’un homme aussi bon ? Pope écrivit finalement une lettre d’excuses, que Chandos accepta bien volontiers.
    Hogarth fit le dessin juste après la publication du poème de Pope: il montre une vue de la porte de l’hôtel du comte de Burlington, le comte à qui le poème était adressé. Sur le fronton, en guise de mauvais compliment pour son noble propriétaire, il a inscrit le mot « Goût ». Au-dessus, une statue de William Kent, son grand favori, entouré de Raphaël et de Michel-Ange, ses alliés. Debout sur un échafaudage, Pope est représenté en plâtrier gâchant du plâtre sur le portail et aspergeant les passants sous lui. Parmi eux, le duc de Chandos tient son chapeau au dessus de sa tête pour se protéger dans sa retraite. Derrière lui un serviteur noir est en passe d’être blanchi. Devant, à droite, un prêtre, le chapelain du duc, s’enfuit en contournant le carrosse. A gauche, un vieux militaire, qui vient également d’échapper à la pluie de plâtre, s’essuie les manches.
   Grimpant l’échelle vers Chandos, lord Burlington en ouvrier tient une truelle à la main.