Aller au contenu principal
Il n’est point de grandeur sans déplaisir / Atalante (Baudoin, 1638) - Briot

Notice #001196

Image HD

Série de l'image :
Jean Baudoin, Recueil d’emblèmes divers, Paris, Jacques Villery, 1638
Auteur(s) :
Briot, Marie, graveur du XVIIe siècle
Problème datation
1638
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Sujet de l'image :
Sujet mythologique. Hippomène et Atalante
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
p. 324, face au discours XXVII, "Qu’il n’est point de grandeur sans déplaisir"
Traitement de l'image :
Scanner
N° de commande :

Analyse

Analyse de l'image :
Hippomène et Atalante
Annotations :
1. Bien que cette gravure ne soit pas signée, la majorité des gravures du recueil est signée « Marie Briot fecit » 2. Cette gravure est placée par erreur en tête du discours XXVIII. Elle illustre en fait le discours XXIX. « Qu’il n’est point de Grandeur sans deplaisir. DISCOVRS XXVIII. Nemesis, selon la Fable, fut une Deesse reuerée d’un chacun, & redoutable à ceux qui estoient le plus en Fortune. Les Poëtes la font fille de l’Ocean & de la Nuict, & nous la peignent ainsi. Elle auoit des aisles au dos, sur la teste une Couronne, en s amain droite un javelot de hestre, & en la gauche un vase, dans lequel estoient enclos certains Ethiopiens? Bref elle estoit montée sur un Cerf, animal d’extreme vitesse à la course. Le sujet de cette feinte semble estre tel. Par le nom de Nemesis, la Vengeance est signifiée assez clairement. Car la principale charge d ecete Déesse, comme de quelque Tribun du Peuple, estoit de se glisser dans la constante & perpetuelle felicité de splus fortunez ; d’y apporter de l’empeschem