Aller au contenu principal

Le Temps jette les noms des vies dans l’Oubli (Roland furieux, Valgrisi, ch35)

Attribution incertaine
Date :
Entre 1556 et 1560
Date incertaine
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Dimensions (HxL cm) :
21,3x13,8 cm
Sujet de l'image :
RĂ©sac yd 389

Analyse

Au second plan Ă  droite, se trouve le palais sur lequel s’ouvre le chant 35. Dans l’arche de gauche, saint Jean (S. G.) et Astolphe (AST. tout en bas) regardent les trois Parques filer le fil des vies : Atropos (ATRO.) tient la quenouille, Clotho (CLO.) guide le fil et LachĂ©sis (LA. en bas) agenouillĂ©e l’enroule avec une manivelle. Dans l’arche de droite, les deux visiteurs sont arrĂȘtĂ©s devant les mĂȘmes Parques, cachĂ©es par la tĂȘte de l’Astolphe du premier plan, mais signifiĂ©es par leurs initiales : A. LA. et DLO (pour CLO ?). Peut-ĂȘtre saint Jean dĂ©signe-t-il du doigt le peloton d’or plus brillant qui donnera naissance Ă  la vie d’Hippolyte d’Este (str. 6-10).    

Au premier plan Ă  droite, Jean (GIO.) etAstolphe (AST.) s’approchent de la rive du fleuve LĂ©thĂ© (str. 11), oĂč ils retrouvent le vieillard Temps (TEM., voir str. 18) jetant les noms des vies gravĂ©s sur de petits papiers enroulĂ©s. Les oiseaux avides tentent de s’emparer des noms. Parmi eux, au second plan Ă  gauche, deux cygnes (allĂ©gories des poĂštes chantant la renommĂ©e des princes, voir str. 23) ont amenĂ© sur l’autre rive, vers le temple de l’immortalitĂ© (IMMOR.), les noms des vies qui seront sauvĂ©es de l’oubli (str. 15).    

Une nymphe, reprĂ©sentĂ©e deux fois, rĂ©cupĂšre d’abord les papiers apportĂ©s par les cygnes, puis les fixe tout autour de la statue dressĂ©e sur une colonne au milieu du temple.    

A la strophe 31, rupture narrative, matĂ©rialisĂ©e sur la gravure par la coupure mĂ©diane des toits du temple et du palais. A la jonction des deux toits, Bradamante, qui a rebroussĂ© chemin de Paris vers Arles oĂč se trouve dĂ©sormais l’armĂ©e d’Agramant qu’a suivie Roger, rencontre Fleur-de-Lis (F. D.) Ă©plorĂ©e car son amant Brandimart est retenu prisonnier par Rodomont. Bradamante Ă©pouse la cause de Fleur-de-Lis et part dĂ©livrer Brandimart de Rodomont : les deux femmes sont dessinĂ©es de dos chevauchant vers le fleuve qui sĂ©pare Ă  nouveau en deux la gravure.    

Sur la droite, Bradamante (BRA.) affronte Rodomont (RO.) sur le pont depuis lequel il garde le mausolĂ©e d’Isabelle (str. 47). On voit Rodomont tomber, toucher par l’infaillible lance d’or. Bradamante suspend alors, Ă  droite, dans le mausolĂ©e (l’alta sepoltura, str. 52), les armes du vaincu. Noter le parallĂ©lisme avec le geste de la nymphe dans le temple de l’immortalitĂ©. L’Arioste Ă©voque alors les autres armes des chevaliers vaincus par Rodomont et, parmi elles, celles de Sacripant, de qui Rodomont tenait son cheval Frontin (str. 54-56) : est-ce pour cette raison que Sacripant (SACRI) est reprĂ©sentĂ© prĂšs du mausolĂ©e, tandis que l’icone de Bradamante maĂźtrisant Frontin est figurĂ©e trois fois ?    

Un peu plus haut au centre, allant vers la gauche et longeant le fleuve (Lungo il fiume, str. 62), Bradamante et Fleur-de-Lis partent ensemble pour Arles (str. 59), emmenant avec elles Frontin, le cheval de Rodomont. Fleur-de-Lis compte embarquer de lĂ  pour l’Afrique, oĂč Brandimart doit ĂȘtre libĂ©rĂ© sur la parole de Rodomont.

Arles (ARLI) est reprĂ©sentĂ©e en haut Ă  gauche : Fleur-de-Lis (F.D.) y mĂšne Frontin Ă  Roger, avec un message outrageant de la part de Bradamante, qui demande Ă  combattre. Serpentin (SER.) se prĂ©sente, tandis que les ArlĂ©siens assistent au spectacle depuis les remparts (str. 68). Un second combat oppose Bradamante Ă  Grandonio de Volterne (GRAN.), plus haut Ă  droite ; un troisiĂšme l’affronte Ă  Ferragus (FER., str. 76).    

Le chant se termine sur la promesse du combat contre Roger.

Composition de l'image :
Composition narrative. Plusieurs Ă©pisodes
Sources textuelles :
Roland furieux, chant 35 (Etiquettes sur la lune ; Combats de Bradamante)
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #001302

Image HD

Identifiant historique :
A0621
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particuliĂšre (Cachan)