Aller au contenu principal
Hercule entre la Vertu et la Volupté - Annibal Carrache
Hercule entre la Vertu et la Volupté - Annibal Carrache

Notice #001327

Image HD

Auteur(s) :
Carracci, Annibale (1560-1609)
Date :
Entre 1595 et 1596
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Sujet de l'image :
Sujet allégorique. Hercule entre le vice et la vertu
Lieu de conservation :
Naples, Galerie nationale de Capodimonte
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
inv. Q365
Sujet de recherche :
S. Lojkine, L’Œil révolté, chap. 2, Les figures et le moment
Traitement de l'image :
Image web
N° de commande :

Analyse

Analyse de l'image :

A gauche, Minerve montre à Hercule hésitant le chemin escarpé de la gloire, au haut duquel caracole Pégase, le cheval ailé qui en frappant le sol de son sabot fit jaillir la source Hippocrène de l’inspiration poétique : Pégase était aussi l’emblème de la famille Farnèse, pour qui le Carrache peignit cette toile. Aux pieds de Minerve, un dieu ouvre le livre de l’Histoire. Derrière, une souche d’arbre mort manifeste que le bon chemin est aride et traverse d’abord un sol stérile.
   A droite, Vénus de dos, à demi dévêtue, déploie ses charmes devant Hercule. Sur une table à ses côtés le masque du théâtre, une partition musicale, un tambourin et un violon. Elle sème des fleurs mais devant elle la forêt luxuriante ne laisse pas la place à un chemin.

Annotations :

2. Chambre du cardinal Odoardo Farnèse. Peint sous les traits d’Hercule dans le tableau central, le cardinal doit choisir entre le vice et la vertu. L’original de cette peinture à l’huile se trouve aujourd’hui au Musée Capodimonte de Naples : le Camerino d’Hercule, au palais Farnèse, n’en conserve qu’une copie.
Le sujet aurait été suggéré au Carrache par le bibliothécaire des Farnèse, Fulvio Orsini.
La toile quitte le palais Farnèse en 1662 ; après diverses destinations, elle entre au Gabinetto dei quadri osceni du Musée Royal des Bourbons.