Aller au contenu principal
Histoire de Schems-Eddin (Les Mille et un quarts d’heure, 1715, t.1)

Notice #013718

Image HD

Série de l'image :
Les mille et un quart-d’heure. Contes tartares, La Haye, Du Sauzet, 1715, 4 vol.
1715
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Erlangen, Universitätsbibliothek Erlangen-Nürnberg
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
H58/EZ-II 542[1/2]
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
La gravure illustre la conclusion de la première partie du conte :
    Schems-Eddin est un enfant trouvé, recueilli par un tailleur d’Astracan. Il devient lui-même un tailleur réputé, capable de confectionner un habit sur mesure rien qu’en regardant sa cliente, sans avoir à en prendre les mesures.
    Trois dames mystérieuses louent ses services : il s’agit de confectionner les habits des deux plus jeunes, qui doivent demeurer voilées. On voit sur la gravure en haut le trône à trois sièges où ces dames reçoivent le tailleur.
    Schems-Eddin tombe amoureux de l’une d’elles, qui se révèle être Zebd-El-Caton, dont le roi d’Astracan est follement amoureux, mais qui se refuse à lui. Le roi fait irruption dans le salon pendant un des essayages, il fait arrêter et dénuder la jeune femme et le jeune homme, qu’on voit au premier plan à gauche et au centre. Schems-Eddin lance un poignard et blesse mortellement le roi. On voit le poignard à sa droite sur son trône. A ce moment là, la dame plus âgée, qui est la première épouse du roi, et qu’on voit à gauche devant Zebd-El-Caton, reconnaît sur la poitrine de Schems-Eddin une tache en forme de grenade : c’est son fils qu’elle a abandonné à cause d’une prédiction, selon laquelle il assassinerait son père…