Aller au contenu principal

Judith et Holopherne (marquetterie de la cathédrale de Bergame) - Lorenzo Lotto

Date :
Entre 1528 et 1532
Nature de l'image :
Arts décoratifs
Marquetterie
Dimensions (HxL cm) :
42x40 cm

Analyse

 Judith est reprĂ©sentĂ©e au premier plan au centre, au milieu du camp de ses ennemis Assyriens. La ville de BĂ©thulie apparaĂźt Ă  gauche dans le lointain. La composition met en valeur la butte sur laquelle Holopherne a fait dresser ses tentes, comme sur un promontoire qui domine son camp. EntourĂ© d'une clĂŽture de bois, le lieu du crime est aussi le lieu du commandement. Or c’est ce commandement qui vient d’ĂȘtre dĂ©truit par le meurtre d’Holopherne, dont on n’aperçoit plus que les pieds Ă  travers la tente ouverte. Judith accompagnĂ©e de sa servante quitte rapidement le camp pour rejoindre BĂ©thulie : en marchant, elle laisse tomber la tĂȘte d'Holopherne dans le sac que lui tend sa servante. La prĂ©cipitation est marquĂ©e par la descente rapide du chemin, le dĂ©sĂ©quilibre et les vĂȘtements dĂ©faits de Judith, tandis que l’inquiĂ©tude de la servante  se traduit par des regards alentours. 

« Elle frappa deux fois sur son cou de toute sa vigueur et elle lui ĂŽta la tĂȘte
 peu aprĂšs, elle sortit et remit la tĂȘte d’Holopherne Ă  sa suivante,  qui la mit dans sa besace Ă  provisions. Elles sortirent toutes les deux ensemble, comme Ă  l’accoutumĂ©e, pour aller Ă  la priĂšre. Elles traversĂšrent le camp, contournĂšrent le ravin, montĂšrent Ă  la montagne de BĂ©thulie et arrivĂšrent Ă  ses portes. »  (Judith, XIII, 9-10)

Dans le camp se joue le renversement de la situation militaire. A droite, les soldats assyriens dorment encore tranquillement Ă  mĂȘme le sol, tandis qu'Ă  gauche une colonne de soldats juifs sortant de BĂ©thulie traverse la plaine et, portant la tĂȘte d'Holopherne au bout d'une pique, commence le massacre.

La composition hĂ©site entre deux rĂ©gimes de reprĂ©sentation : le rĂ©gime narratif reprĂ©sente successivement, de droite Ă  gauche, le camp endormi, le meurtre d'Holopherne et la sortie victorieuse des BĂ©thuliens ; le rĂ©gime scĂ©nique met en scĂšne la fuite de Judith, avec un espace scĂ©nique, le promontoire oĂč la tente d'Holopherne est dressĂ©e, et un paysage, un dĂ©cor, la plaine de BĂ©thulie. Si l'on suit la seule logique de la scĂšne, la partie gauche du tableau, oĂč les Juifs massacrent les Assyriens en brandissant la tĂȘte dĂ©capitĂ©e de leur gĂ©nĂ©ral, est incomprĂ©hensible.

Annotations :

2. Dans cette notice le second nom d’auteur est bien Ă©videmment non pas celui du graveur mais celui du marquetteur.

Composition de l'image :
ScĂšne (espace vague/espace restreint)
Objets :
Tente
Sources textuelles :
Judith
XIII, 6-12 (Bible de Jérusalem, p. 695)

Informations techniques

Notice #001693

Image HD

Identifiant historique :
A1012
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particuliĂšre
Bibliographie :
Jacques Bonnet, Lorenzo Lotto, Adam Biro, 1996
n° 78, p. 124, cat. 55