Aller au contenu principal

Judith et Holopherne (marquetterie de la cathédrale de Bergame) - Lorenzo Lotto

Date :
Entre 1528 et 1532
Nature de l'image :
Arts décoratifs
Marquetterie
Dimensions (HxL cm) :
42x40 cm

Analyse

 Judith est représentée au premier plan au centre, au milieu du camp de ses ennemis Assyriens. La ville de Béthulie apparaît à gauche dans le lointain. La composition met en valeur la butte sur laquelle Holopherne a fait dresser ses tentes, comme sur un promontoire qui domine son camp. Entouré d'une clôture de bois, le lieu du crime est aussi le lieu du commandement. Or c’est ce commandement qui vient d’être détruit par le meurtre d’Holopherne, dont on n’aperçoit plus que les pieds à travers la tente ouverte. Judith accompagnée de sa servante quitte rapidement le camp pour rejoindre Béthulie : en marchant, elle laisse tomber la tête d'Holopherne dans le sac que lui tend sa servante. La précipitation est marquée par la descente rapide du chemin, le déséquilibre et les vêtements défaits de Judith, tandis que l’inquiétude de la servante  se traduit par des regards alentours. 

« Elle frappa deux fois sur son cou de toute sa vigueur et elle lui ôta la tête… peu après, elle sortit et remit la tête d’Holopherne à sa suivante,  qui la mit dans sa besace à provisions. Elles sortirent toutes les deux ensemble, comme à l’accoutumée, pour aller à la prière. Elles traversèrent le camp, contournèrent le ravin, montèrent à la montagne de Béthulie et arrivèrent à ses portes. »  (Judith, XIII, 9-10)

Dans le camp se joue le renversement de la situation militaire. A droite, les soldats assyriens dorment encore tranquillement à même le sol, tandis qu'à gauche une colonne de soldats juifs sortant de Béthulie traverse la plaine et, portant la tête d'Holopherne au bout d'une pique, commence le massacre.

La composition hésite entre deux régimes de représentation : le régime narratif représente successivement, de droite à gauche, le camp endormi, le meurtre d'Holopherne et la sortie victorieuse des Béthuliens ; le régime scénique met en scène la fuite de Judith, avec un espace scénique, le promontoire où la tente d'Holopherne est dressée, et un paysage, un décor, la plaine de Béthulie. Si l'on suit la seule logique de la scène, la partie gauche du tableau, où les Juifs massacrent les Assyriens en brandissant la tête décapitée de leur général, est incompréhensible.

Annotations :

2. Dans cette notice le second nom d’auteur est bien évidemment non pas celui du graveur mais celui du marquetteur.

Composition de l'image :
Scène (espace vague/espace restreint)
Objets :
Tente
Sources textuelles :
Judith
XIII, 6-12 (Bible de Jérusalem, p. 695)

Informations techniques

Notice #001693

Image HD

Identifiant historique :
A1012
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière
Bibliographie :
Jacques Bonnet, Lorenzo Lotto, Adam Biro, 1996
n° 78, p. 124, cat. 55