Aller au contenu principal
« Fortune suis, reine et déesse… » (Pétrarque, Remèdes, Méjanes, ms1800)

Notice #017974

Image HD

1450
Nature de l'image :
Enluminure
Sujet de l'image :
Sujet allégorique. Fortune
Lieu de conservation :
Aix-en-Provence, Bibliothèque Méjanes
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
ms1800, F°6
Sujet de recherche :
V. Gontero, Projet Commedia, Les couleurs des manuscrits médiévaux
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Miniature de la Roue de Fortune (170x176 mm) : La déesse Fortune se tient devant sa roue, symbole des changements de la vie ; elle pointe du doigt un texte, qu’elle invite à lire ; des
   hommes et des femmes de tous rangs s’agenouillent devant elle.
   A droite de la roue, Fortune mi-partie, avec deux visages. En haut, le roi.
   A droite, l’auteur, Pétrarque, est représenté devant un lutrin, en train de rédiger l’ouvrage.
   
Annotations :
1. Sur le cartouche que tend Fortune : « Fortune suys royne et deesse | A qui monstre ma belle face | Lung suy fait de lautre pinesse |
2. Lettrine ornée et texte en lettres gothiques.
Le manuscrit se compose de 275 feuillets de 354x265 mm, écriture en 2 colonnes.
Il ne contient que la traduction en moyen français, par Jean Daudin pour le roi Charles V, du De remediis utriusque fortunae de Pétrarque (1366).
3. Il semblerait que ce manuscrit ait été réalisé dans l’atelier de Maître François à Paris (voir l’art. de V. Gontero en bibliographie).
Manuscrit jumeau : Vienne, ms. 2259, f°5v°, commandé à Maître François.
Comparer avec les représentations de la roue dans Bnf, FR1565, FR809 f°40 (Consolation de Philosophie de Boèce).