Aller au contenu principal
Arc de triomphe de Louis XIV, à la Porte [du faubourg] St-Antoine - S. Leclerc

Notice #018181

Image HD

Auteur(s) :
Perrault, Claude (1613-1688)
Le Clerc, Sébastien, dit le vieux (1637-1714)
1679
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, eau-forte
Sujet de l'image :
Sujet de genre ou vue urbaine. Paris
Lieu de conservation :
Paris, Musée Carnavalet
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
http://parismuseescollections.paris.fr/

Analyse

Analyse de l'image :
Il y eut un concours pour ce monument, qui fut élevé aux frais de la ville à l’extrémité du faubourg Saint-Antoine, au commencement de l’avenue de Vincennes (actuelle place de la Nation). Les dessins de Charles (ou Claude ?) Perrault remportèrent le concours et la première pierre fut posée le 6 août 1670.
   On se contenta d’employer la maçonnerie jusqu’à la hauteur des piédestaux des colonnes. Pour faire juger de l’effet de cette construction, on l’acheva en plâtre. En 1716, le régent fit abattre cet arc de triomphe, qui avait coût 513755 livres.
   C’est en cet endroit qu’on dressa un trône pour Louis XIV et la reine Marie-Thérèse d’Autriche, lorsqu’ils firent leur entrée dans Paris le 16 août 1660.
   (D’après Hurtaut et Magny, Dictionnaire historique de la Ville de Paris et de ses envions, Paris, Moutard, 1779, t. I, p. 283-284)
Annotations :
1. Signé et daté en bas à droite, « S. Leclerc Sculps. 1679 ».
Le titre sous la gravure à gauche est « Arc de triomphe de Loüis XIV. | à la Porte St-Antoine », et à droite en latin « Arcus Triumphalis Ludouici Magni | ad Portam Antonianam ».
2. « En 1679 M. le Clerc […] mit au jour sa belle estampe de l’arc de triomphe commencé à ériger à l’extrémité du faubourg Saint-Antoine, sur les dessins de Claude Perrault, pour immortaliser les grands événemens du règne de Louis XIV, dont la première pierre fut posée le 6 Août 1670. » (Charles-Antoine Jombert, Catalogue raisonné de l’œuvre de Sébastien Leclerc, Paris, 1774, 1ère partie)
3. A ne pas confondre avec la Porte Saint-Antoine, qui se trouvait à la Bastille, et avait également la forme d’un arc de triomphe. Cet arc de triomphe se singularise par ses colonnes et ses médaillons.
Il existe également une aquarelle de l’arc de triomphe du faubourg Saint-Antoine, attribuée à Pierre-Louis Moreaux-Desproux (Vente Drouot -Millon, 26 juin 2008, lot n°104). L’aquarelle est conforme à la gravure de Leclerc, mais Moreaux-Desproux est né en 1727, dix ans après la destruction du monument…