Aller au contenu principal
Énée aux Champs Élysées (Énéide, Vat.Lat.3225)

Notice #018450

Image HD

Série de l'image :
Vergilius Vaticanus (fragments des Géorgiques et de l’Énéide), IVe siècle
Entre 360 et 410
Nature de l'image :
Enluminure
Sujet de l'image :
Énéide
Lieu de conservation :
Rome, Vatican, Bibliothèque apostolique
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Vat.Lat.3225, f°52r
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
« Haec ubi dicta dedit Phoebi longaeva sacerdos,
   Sed jam age carpe viam et susceptum perfice munus ;
   acceleremus, ait ; Cyclopum educta caminis
   moenia conspicio atque adverso fornice portas,
   haec ubi nos praecepta jubent deponere dona.
   Dixerat et pariter gressi per opaca viarum
   corripiunt spatium medium foribusque propinquant.
   Occupat Aeneas aditum corpusque recenti » (VI, 628-635)
    En haut à gauche, Énée suivi par la sibylle fixe le rameau d’or à la porte des Champs Élysées. Mais l’image représente essentiellement ce que décrivent les vers suivants, la plaine riante des Champs Élysées où les ombres s’exercent à la palestre, tandis que leurs chevaux paissent (v. 653, en bas à droite sur l’image). En haut à droite, c’est Orphée (évoqué v. 645), et non Musée à qui dans le texte la Sibylle demande où trouver Anchise (667).
Annotations :
1. En haut à droite « Orfeus ».
2. Folio 52 recto