Aller au contenu principal
Vénus prie Neptune de veiller sur la flotte d’Énée (Énéide, Strasbourg, 1502)

Notice #018474

Image HD

Série de l'image :
Publii Virgilii Maronis Opera, Strasbourg, J. Grüninger, 1502, in-F°
Auteur(s) :
Grüninger, Jean (actif à Strasbourg de 1482 à 1531)
Brant, Sébastien (1458-1521)
1502
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Énéide
Lieu de conservation :
Heidelberg, Universtätsbibliothek
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Cod. Heid. 370,319 (Signatur/Shelfmark UB)
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Au-dessus de l’image, récit de la fondation du temple de Vénus sur l’Eryx :
    « Indicitque forum & patribus dat jura vocatis.
   Tunc vicina astris Erycino in vertice sedes
   fundatur Veneri Idaliae, tumuloque sacerdos
   ac lucus late sacer additur Anchiseo. »
   Sous l’image, ce sont les adieux des Troyens qui restent en Sicile à ceux qui repartent avec Énée :
    « Jamque dies epulata novem gens omnis, & aris… » (V, 762-767)
   Sur l’image les groupes sur le rivage se disant adieu correspondent au texte. Mais toute la partie droite de l’image correspond à la suite : Vénus s’adresse à Neptune pour lui demander de veiller à la flotte d’Énée.
   Seul un bateau est visible à gauche, encore vide.
Annotations :
2. Folio 249 verso.