Aller au contenu principal
Euryale gagne la course grâce à Nisus (Énéide, Strasbourg, 1502) - Brant

Notice #018481

Image HD

Série de l'image :
Publii Virgilii Maronis Opera, Strasbourg, J. Grüninger, 1502, in-F°
Auteur(s) :
Grüninger, Jean (actif à Strasbourg de 1482 à 1531)
Brant, Sébastien (1458-1521)
1502
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Énéide
Lieu de conservation :
Heidelberg, Universtätsbibliothek
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Cod. Heid. 370,319 (Signatur/Shelfmark UB)
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Dans le texte, Énée s’installe sur la tribune depuis laquelle il présidera à la course à pied
    « Concessu [consessu] medium tulit extructoque resedit.
   Hic, qui forte velint rapido contendere cursu… » (V, 290-297)
   L’image décrit la course, depuis le groupe des spectateurs en haut à droite, Achate, Énée, Ascagne (?) et Aceste. Nisus, au centre, tombe (v. 828-832, Nysus sur le phylactère) et fait obstacle à Salius qui trébuche sur lui (335) pour permettre à son ami Euryale, à gauche, de gagner la course (838), en attrapant le bras en bois qui sert de terme. Helymus derrière lui arrive en second (839) et Diorès à droite est troisième (845).
   Salius, qui aurait dû gagner la course, proteste, et Énée les met tous d’accord en offrant de somprueux cadeaux.
Annotations :
2. Folio 238 verso.