Aller au contenu principal
Jephté sur le point de sacrifier sa fille - Le Brun

Notice #001857

Image HD

Auteur(s) :
Le Brun, Charles (1619-1690)
1656
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Sujet de l'image :
Sujet d’histoire sacrée. Jephté
Lieu de conservation :
Florence, Musée des Offices
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Galerie des Offices, inv. 1890, n°1006
Sujet de recherche :
S. Lojkine, L’Œil révolté, chap. 2, Les figures et le moment
Traitement de l'image :
Scanner
N° de commande :
Localisation de la reproduction :
Collection particulière

Analyse

Analyse de l'image :
Au premier plan, au centre, la fille de Jephté agenouillée en prières s’apprête à mourir : face à elle, un jeune prêtre accroupi tient le plat sacrificiel qui doit recueillir son sang. Derrière elle, son père levant les yeux vers le Ciel brandit le poignard homicide.
   Au second plan à gauche, deux jeunes filles assistent à la scène et figurent l’ambivalence de la relation scopique à la chose scénique : l’une se cache le visage dans les mains pour éviter de voir, saisie d’horreur et détournant ses yeux d’un spectacle irreprésentable ; l’autre se penche en avant pour regarder, malgré la tunique de Jephté qui fait écran pour elle à ce qui va se produire. Entre le regard et la chose scénique s’interpose l’écran de Jephté, qui offusque la vue mais dans le même temps établit la médiation symbolique : Jephté accomplit la volonté de Dieu et manifeste sa puissance.
   Il y a donc le voir, qui reçoit la plénitude de l’horreur, et le regarder, qui envoie la demande, se heurte à l’écran, et met en œuvre le dispositif.
   Derrière les deux femmes, on distingue les lances de l’armée de Jephté : c’est l’espace vague du réel.
Annotations :
2. Le Brun a peint ce tableau, dont il existe une version à Moscou pour un dénommé Poncet et pour le comte de Brienne, Louis Henri de Loménie. Il fut acheté en 1793 par le grand-duc Ferdinand III.