Aller au contenu principal

Le mariage de la Vierge - Lorenzo Monaco

Date :
Entre 1420 et 1424
Nature de l'image :
Fresque
Dimensions (HxL cm) :
210x230
Sujet de l'image :
Sujet d’histoire sacrée. Mariage de la Vierge
Lieu de conservation :
Florence, Église de la Sainte-Trinité
Chapelle Bartolini Salimbeni

Analyse

La composition converge vers l’échange des anneaux sur la gauche : Joseph glisse son alliance sur l’annulaire gauche de Marie, tandis que le rabbin tient les mains des deux époux. Derrière eux, les invités font la queue pour féliciter les époux.
   Lorenzo Monaco met en abyme dans l’image l’usage que l’on est censé faire de sa peinture : devant la fresque, défiler en arrivant par la droite, pour voir les nouveaux époux comme le peuple dans la queue, puis en repartant, se retourner pour s’émerveiller de la foule nombreuse qui est venue. Le défilé dans l’image mime le défilé dans l’église.
   La perspective s’organise selon trois points de fuite, qu’indiquent les trois édifices dans l’image, la synagogue à gauche avec son porche devant lequel se tiennent le rabbin et les époux, le portique au centre, que la foule longe pour parvenir au couple, et les trois arches enfin à droite, derrière lesquelles on peut imaginer que la queue se poursuit. Les trois édifices rappellent l’organisation en triptyque, même si la queue des invités unifie les trois espaces en un seul.
Sources textuelles :
Évangile de Luc
1, 27 (Bible de Jérusalem, p. 1760). Simple allusion
Évangiles apocryphes chrétiens
Protévangile de Jacques, 8, 1-3 (Pl. 90-91) ; Év. du Ps.-Mathieu, 8, 3-5 (128)

Informations techniques

Notice #018598

Image HD

Identifiant historique :
B7917
Traitement de l'image :
Image web