Aller au contenu principal

Noradin tend la main Ă  Griffon (Rol. furieux Brunet 1776, ch18) - Cochin

Date :
Entre 1776 et 1777
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
RESERVE 4-BL-2599 (2)
ƒuvre signĂ©e
ƒuvre datĂ©e

Analyse

Griffon qui s’est libĂ©rĂ© de la charrette d’infamie oĂč il Ă©tait attachĂ© par la perfidie de Martan a mis en piĂšces les DamascĂšnes qui l’injuriaient et s’est rĂ©fugiĂ© sur un pont qui mĂšne Ă  l’entrĂ©e d’un Temple (Ă  droite), Ă  l’extĂ©rieur de Damas (Ă  gauche). Noradin, le roi de Damas, venu avec ses troupes le dĂ©loger, subit ses furieux assauts, puis dĂ©cide finalement de reconnaĂźtre sa valeur de chevalier et de faire la paix avec lui.    
Le moment choisi est le moment de basculement entre l’affrontement et la rĂ©conciliation : les monceaux de cadavres rappellent l’affrontement passĂ©, tandis que l’épĂ©e et le bouclier abaissĂ©s de Griffon, que les mains tendues de Noradin annoncent le geste qui va suivre ; Griffon s’agenouillera devant Noradin et lui embrassera la hanche.

Annotations :

1. Signé et daté sous la gravure à gauche « C. N. Cochin Eques del. », à droite « N. Ponce Sculpsit ».

3. Daté 1777 dans l'exemplaire de Lunel.

Composition de l'image :
ScĂšne (espace vague/espace restreint)
Sources textuelles :
Roland furieux, chant 18 (Cloridan et MĂ©dor auprĂšs du corps de Dardinel)
str. 66-68
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #001992

Image HD

Identifiant historique :
A1311
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr