Aller au contenu principal
Mécène présentant les arts libéraux à l’empereur Auguste - Tiepolo
Mécène présentant les arts libéraux à l’empereur Auguste - Tiepolo

Notice #002482

Image HD

Artiste :
Tiepolo, Giambattista (1696-1770)
Date :
1743
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Sujet de l'image :
Sujet historique. Auguste (63 av. - 14 apr. JC)
Lieu de conservation :
Saint-Pétersbourg, Ermitage
ГЭ-4
Dimensions (HxL cm) :
69,5x89 cm

Analyse

Analyse de l'image :

Mécène à gauche, présente au jeune empereur Auguste, assis sur un trône au-dessus de lui, une série de personnages représentant les arts : la jeune femme de dos au centre tient dans sa main gauche une palette de peintre. Elle figure donc la Peinture. A sa droite, le vieil Homère aveugle représente la Poésie. L'enfant qui l'aide à marcher tient une trompette et le fourreau d'un glaive : il est la Renommée. A sa droite la femme en blanc dépose un buste sculpté sur les marches du trône : c'est la Sculpture. Plus au fond, une autre femme baisse les yeux vers un compas adossé au piédestal d'une statue de la Musique : le compas symbolise la Géométrie. Tout en haut à gauche des ouvriers terminent la construction de la balustrade qui surplombe le portique : ils désignent l'Architecture. Auguste est flanqué de deux statues, la Musique et Pallas, la déesse casquée des Arts et de l'Intelligence.

Des soldats, au fond derrière la Musique, et à droite, assistent à la scène : Auguste a d'abord été un empereur soldat, c'est lui qui a mis fin à la guerre civile. La promotion des arts, concrétise la paix retrouvée.

La salle du trône donne à l'arrière plan sur le Tibre : un soldat adossé à la balustrade regarde l'eau couler, sans se préoccuper de la scène.

Annotations :

2. Le tableau a été commandé en 1743 par le comte Francesco Algarotti, qui le destinait en cadeau à Heinrich Bruhl, Premier Ministre de l'Electeur de Saxe et roi de Pologne Auguste III : Il s'agissait de peindre le roi en Auguste romain et son ministre en Mécène. Heinrich Bruhl était en effet un grand amateur d'art. Le palais qu'on distingue de l'autre côté du Tibre est en fait le palais de Bruhl à Dresde !