Aller au contenu principal
Bacchus et Ariane - Antoine Coypel

Notice #002485

Image HD

Auteur(s) :
Coypel, Antoine (1661-1722)
Problème datation
Entre 1693 et 1717
Nature de l'image :
Peinture sur cuivre
Sujet de l'image :
Sujet mythologique. Ariane
Lieu de conservation :
Saint-Pétersbourg, Ermitage
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
inv. 3694
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière

Analyse

Analyse de l'image :
A droite, Ariane abandonnée sur son rocher de Naxos par Thésée dont on distingue au loin à gauche la voile blanche à l’horizon reçoit la visite de Bacchus, dont le char et le cortège occupent la partie gauche de la toile. Au-dessus d’Ariane, Hymen lève sa torche ; une main sur le cœur, l’autre prenant le bras d’Ariane, Bacchus propose à Ariane le mariage. L’espace restreint de la scène, délimité par le rocher et l’arbre à gauche, laisse filtrer au loin l’espace vague de la mer. Comparer ce dispositif avec celui imaginé par Charles-Antoine Coypel pour la tapisserie des Noces d’Angélique et de Médor.
Annotations :
2. Copie d’après la gravure terminée au burin par G. Audran en 1693. Entré en 1922 du musée de l’Académie des Beaux-arts de Petrograd. La copie est donc inversée par rapport à l’original. L’original fut peint en 1693 pour le cabinet de peinture de Philippe d’Orléans à Saint-Cloud. Réapparu dans une vente de juin 1990, il figure actuellement au philadelphia Museum of Art. Le mariage de Bacchus et d’Ariane pourrait faire allusion à celui en février 1692 de Philippe II duc de Chartres avec Mlle de Blois, fille de Louis XIV et de Mme de Montespan. La jeune fille avait été à cette occasion richement dotée. 3. Rapprocher la composition, et notamment la pose d’Ariane, d’une peinture sur cuivre de Francesco Albani, dit l’Albane, Actéon métamorphosé en cerf, entrée en 1693 dans les collections royales.