Aller au contenu principal

Roger aveugle les marins d’Alcine avec le bouclier magique - Fragonard

Date :
Entre 1780 et 1785
Nature de l'image :
Dessin à la pierre noire
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :

Analyse

La composition est centrée sur le bouclier d’Atlant que Roger dévoile à la demande du nocher (en bas à gauche) pour mettre en déroute les marins d’Alcine partis à sa poursuite. On distingue à droite deux bateaux, à gauche au-dessus du nocher les contours d’un troisième. La moitié de la composition est vide, occupée par les seuls effets de lumière que provoque la lumière aveuglante du bouclier dans les nuées du ciel marin. C’est le nocher qui dit à Roger de découvrir le bouclier, toujours enveloppé d’un voile de soie, c’est même lui qui dans le texte « ajoute le geste à la parole » et dévoile le bouclier. Sa parole, son discours suscite, produit l’image. Il regarde de derrière le bouclier, sans être ébloui. Il voit ce que nul ne peut voir : jouant son rôle d’embrayeur visuel, il fait accéder le spectateur à un spectacle impossible, le spectacle du bouclier aveuglant. Si un tel effet de lumière, pour un dessin sans couleurs, relève du tour de force, le dispositif demeure classique : l’image pose l’interd

Sources textuelles :
Roland furieux, chant 10 (Biren trahit Olympe, Roger et l’orque)
str. 48-50
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #003063

Image HD

Identifiant historique :
A2382
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière
Bibliographie :
Marie-Anne Dupuy-Vachey, Fragonard et le Roland furieux, Éd. de l’Amateur, 2003
n° 86, p. 203