Aller au contenu principal

Les Politesses de Mr Adams avec Polly Barlow (Pamela 1742, vol. 4) - Gravelot

Date :
1742
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
avant p. 277
ƒuvre signĂ©e

Analyse

Le rĂ©vĂ©rend Adams a sollicitĂ© de PamĂ©la la permission d’épouser sa servante Polly Barlow. PamĂ©la (Ă  gauche) invite l’homme Ă  prendre le thĂ© et contemple amusĂ©e les politesses et le muet langage qu’ils se tiennent.    

« J’appointai M. Adamas pour boire l’aprĂšs-midi une tasse d ethĂ© avec moi. Polly nous servoit comme Ă  son ordinaire, car je n’aime pas que les hommes se mĂȘlent de ces offices de femme. Si un homme ne sait pas s’employer Ă  quelque chose de mieux, il auroit meilleure grace Ă  tenir le manche de la charrue, ou Ă  manier un flĂ©au, que le chauderon Ă  la main. Quelqu’un dira peut-ĂȘtre que ce dĂ©goĂ»t sent la bassesse de ma naissance ; mais je ne saurois appeller polies des choses mal-sĂ©antes. D’ailleurs, je vous dirai que Myladi Davers m’a fortifiĂ©e dans cette idĂ©e : eh ! qui doute de la politesse de cette Dame ?     Polly nous servoit donc, comme je l’ai dit, & ils se sourioient, & se faisoient des compliments & des rĂ©vĂ©rences sans nombre, de la façon la plus singuliere. Le Monsieur paroissoit ĂȘtre embarrassĂ© s’il permettroit Ă  sa MaĂźtresse de le servir, tandis que de son cĂŽtĂ© elle avoit pour lui des manieres aussi respectueuses & aussi empressĂ©es, que si elle avoit cru n’en pouvoir lamais trop faire. Fort bien, pensai-je ; j’ai une opinion si avantageuse de votre vĂ©racitĂ©, M. Adams, que sur votre parole j’ose bien dire que vous n’avez fait aucune mention de vos desseins Ă  Polly. Mais je vois bien par ses atentions, par votre complaisance & vos sourires mutuels, que vous avez un langage entre vous, aussi [37] intelligible & aussi expressif que l’Anglois. Polly, Ă  ce que je vois, ne trouve aucune difficultĂ© dans ce texte ; & il n’est pas nĂ©cessaire, M. Adams, que vous vous donniez beaucoup de peine pour vous faire entendre, lorsque vous le lui expliquerez.    
En un mot, je fus forcĂ©e de prendre un air alitier & plus rĂ©servĂ©, pour les faires renoncer Ă  ces actes de complaisance rĂ©ciproque. Ils ne convenoient point entre de spersonnes, dont l’une Ă©toit assise avec moi, & l’autre Ă©tait ma servante. »

AprĂšs le dĂ©part de Polly, PamĂ©la suggĂšre Ă  M. Adams qu’il peut prĂ©tendre Ă  meilleur parti.

Annotations :

1. En haut à droite « Vol. IV. p. 277. ». En bas à droite « H Gravelot inv et sc ».

Objets :
Tableau sur le mur
Table
Paravent
Sources textuelles :
Richardson, Pamela (1740)
éd. de Rouen, 1782, t. VIII, lettre 41, p. 36

Informations techniques

Notice #004499

Image HD

Identifiant historique :
A3818
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Collections en ligne du British Museum (http://www.britishmuseum.org)