Aller au contenu principal
La Musique est utile aux dieux (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)

Notice #004923

Image HD

Série de l'image :
Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542
1542
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Allégorie
Lieu de conservation :
Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure

Analyse

Annotations :
1. Musicam diis curæ esse. [Emblème] CVIII.
Locrensis posuit tibi Delphice Phoebe cicadam   
Eunomus hanc, palmae signa decora suae.
Certabat plectro Spartyn commissus in hostem,   
Et percussa sonum pollice fila dabant.
Trita fides rauco coepit cum stridere bombo,   
Legitimum harmonias et vitiare melos.
Tum citharae argutans suavis sese intulit ales,   
Quae fractam impleret voce cicada fidem :
Quaeque allecta, soni ad legem descendit ab altis   
Saltibus, ut nobis garrula ferret opem.
Ergo tuae ut firmus stet honos, o sancte, cicadae,   
Pro cithara hic fidicen aeneus ipsa sedet.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : La Musique plaist aux Dieux.
La Harpe de Eunomus jouant,
Contre Aristone rompt sa corde.
Vecy la Cicade bruyant :
Qui le desfault du son recorde,
Et tant bien au lieu vuyde acorde,
Que Eunomus obtint la victoire.
Si feist en cuyvre tel beste orde :
Et l’offre a Phoebus pour memoire.