Aller au contenu principal

Panorama de Constantinople - Jules Garnier

Date :
1883
Nature de l'image :
Gravure
Sujet de l'image :
Port de mer

Analyse

Plate-forme et détail du panorama de Constantinople par J. Garnier exposé à Amsterdam en 1883.

« Après avoir parcouru un long couloir et des escaliers assombris qui lui font oublier les repères extérieurs de la ville, le visiteur pénètre par en dessous sur une plate-forme délimitée par une balustrade qui empêche de s’approcher de la toile et permet que celle-ci développe son effet de tous les points d’où elle peut être vue ». (Bernard Comment, Le XIXe siècle des panoramas, Adam Biro, 1993, p. 6.)

En 1880, les directeurs de la société néerlandaise dite Société du Panorama, J. Hartsen et Léon Wertheim, commandent à Jules-Arsène Garnier le Panorama de la Bataille de Montretout, qui mesure 40 mètres de circonférence. À cette fin, Garnier recrute des proches et des anciens élèves de Tony Robert-Fleury : son beau-frère Édouard Debat-Ponsan, Henry-Eugène Delacroix et Gaston Marquet. Le travail est livré début et inauguré le 11 à Amsterdam. En décembre suivant, cette même société commande un nouveau panorama à la même équipe de peintres, le Panorama de Constantinople qui doit figurer à l'Exposition coloniale internationale de 1883 à Amsterdam. Pour se documenter, Garnier part à Constantinople puis s'installe avec ses collègues dans le village de Klampenborg, près de Copenhague, pour peindre la toile qui est livrée le .

En 1885, Jules Garnier publie une Notice sur le panorama de Constantinople, vue prise de la Corne d'or.

D’après les minutes de la société commanditaire, ce panorama a eu en dix mois et demi, 109 717 entrées, soit une moyenne de 348 visiteurs par jour. Des dividendes sont versés aux actionnaires et aux membres fondateurs.

Objets :
Balustrade

Informations techniques

Notice #005385

Image HD

Identifiant historique :
A4704
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Bibliographie :
Bernard Comment, Le 19e s des panoramas, Adam Biro, 1993
après p. 96, ill. 1