Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Le curieux trompé (Darius ouvrant la tombe de Nitocris ?) - Baudet d’après Houasse

Date :
1686
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Manière noire
CISE0006

Analyse

« [Nitocris, reine de Babylone] tendit à ses successeurs un piège, que voici : au sommet de la porte la plus fréquentée de la ville elle fit bâtir son tombeau, suspendu en l’air au-dessus des passants, et elle y fit graver cette inscription : Si l’un des rois qui me succèderont à Babylone vient à manquer d’argent, qu’il ouvre mon tombeau et qu’il en prenne autant qu’il en voudra. Mais qu’il n’y touche pas s’il n’en a pas besoin ; il n’y aurait point avantage. Le tombeau fut respecté jusqu’au jour où Darius monta sur le trône. Ce roi jugea inadmissible de ne pouvoir passer par cette porte et, quand il y avait là de l’argent et une inscription qui l’invitait à le prendre, de ne pas s’en emparer (il ne franchissait jamais cette porte pour ne pas avoir à passer sous un cadavre). Il fit donc ouvrir le tombeau et n’y trouva point d’argent, mais seulement le cadavre et cette inscription : Si tu n’étais pas un homme insatiable et cupide, tu n’ouvrirais pas les demeures des morts. Voilà, dit-on, ce que fut cette reine. » (Hérodote, Histoires, I, 187, Pléiade p. 128)

Annotations :

1. Signé sous la gravure à gauche « R. A. Houasse In pinxit », à droite « Steph. Baudet sculpsit et excudit. Cum Privilegio Regis Christianissimi. A Par[is] | chez N. Tardieu, rue S.t Jacques a S.t Berna[rd] ».
Titre au centre : « Le Curieux | trompé. »
De part et d'autre du titre :

« Quel effroyable objet De quelle horreur frappé
Cet avide Soldat voit son Espoir trompé !
Celte lugubre Sépulture,
Au lieu de vains thresors n'offre à ses yeux surpris
Qu'un cadavre infecté dont le membres pourris
Aux vers, qu'ils ont formez, servent de nourriture.
Mais toy, qu'un tel exemple épouvante aujourd'huy,

Chrétien, de qui l'ame servile
Cherche dans de faux biens un bonheur si fragile,
Te crois tu moins aveugle et moins trompé que luy. »

2. Gravure sans titre donnée par Baudet à l’Académie le 6 avril 1686 en deux impressions, « l’une pour estre exposée et l’autre gardée ».

Objets :
Tombeau, cercueil
Main masquant le visage
Estrade
Sources textuelles :
Hérodote (484-425 av JC)

Informations techniques

Notice #005399

Image HD

Identifiant historique :
A4718
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Bibliothèque numérique Gallica, Bibliothèque nationale de France (https://gallica.bnf.fr)
Bibliographie :
W McAllister Johnson, Morceaux de réception gravés de l’Ac Roy de Peint, 1982
Fig. 18 p. 26 et légende p. 205